Ma voie pro Ministère de l'éducation nationale et de la jeunesse, ministère de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation
  • Accueil
  • Métier
  • ingénieur/e du son

Fiche métier

ingénieur / ingénieure du son

À la fois artiste et technicien, l'ingénieur du son assure la qualité du son produit pour une réalisation audiovisuelle, un album de musique, un concert ou un spectacle. Il allie pratique musicale et maîtrise de technologies complexes.

  • Niveau d'accès : bac + 2
  • Statut(s) : Intermittent du spectacle, Statut salarié
  • Synonymes : Concepteur/trice son,
    Régisseur/euse son,
    Responsable de production son
  • Métiers Associés :

    Directeur/trice technique spectacle,
    Régisseur/euse général/e

  • Secteur(s) professionnel(s) :

    Arts du spectacle,
    Audiovisuel

  • Centre(s) d'intérêt :

    Créer, imaginer, dessiner

Le métier

Nature du travail

Le choix et la maintenance du matériel

L'ingénieur du son choisit les équipements et les techniques à mettre en oeuvre pour réaliser sa prestation. Il étudie l'acoustique du lieu, place les micros, réalise le câblage, paramètre les appareils et procède aux essais. Ses différents matériels doivent être compatibles entre eux. Il enregistre les sons, les diffuse en façade au public et en retour aux artistes qui sont en scène. Pour que les techniciens puissent se parler pendant un spectacle, il peut avoir à élaborer des réseaux d'ordres. Il assure la maintenance du matériel.

La technique au service de l'art

L'ingénieur du son règle le volume, la réverbération, la brillance, l'équilibre des voix selon la commande artistique qui lui est faite. Son objectif est de communiquer aux auditeurs une émotion, de faciliter la perception d'un style de musique. Il peut aussi effectuer en studio des mixages, réaliser des effets spéciaux, assembler des séquences sonores.

La logistique

Quand il dirige une équipe de techniciens, l'ingénieur du son organise le travail, répartit les tâches, prévoit l'équipement nécessaire, le complète si besoin par du matériel de location. Il assure la qualité du son, qu'il soit diffusé ou enregistré.

Compétences requises

Technicien et scientifique

Pour capter, transporter, amplifier, mixer, enregistrer les sons, l'ingénieur du son utilise du matériel électronique et informatique. Il connaît les caractéristiques physiques du son et maîtrise les technologies qui le restituent sous une forme analogique ou numérique. Capable de s'adapter aux évolutions technologiques, il possède aussi de solides bases en acoustique.

Une culture artistique

Avoir une bonne oreille et être soi-même musicien sont des prérequis appréciés, voire indispensables pour exercer ce métier, même si le son travaillé n'est pas exclusivement musical. Dans tous les cas, il est impératif d'avoir une culture musicale riche et variée.

Des capacités relationnelles

Être à l'écoute des artistes, traduire leur demande, y répondre, se faire comprendre d'eux exige de la diplomatie. Par ailleurs, l'ingénieur du son doit pouvoir travailler en équipe avec d'autres professionnels comme les cadreurs, les machinistes ou les régisseurs lumière.

Où l'exercer ?

Lieux d’exercice et statuts

En studio ou en public

Lorsqu'il travaille dans un lieu qui accueille du public, comme une salle de spectacle, par exemple, l'ingénieur du son se soucie de la sécurité des personnes en garantissant les installations de sonorisation contre les risques électriques ou de chute d'objets. De même, il veille à diffuser un son dont les paramètres sont conformes aux niveaux sonores de diffusion.

Un métier parfois physique

Sur un plateau de cinéma, dans les tournées, les festivals, il faut à chaque fois installer et désinstaller le matériel, le charger et le décharger dans des camions. Même aidé par des assistants, l'ingénieur du son ne peut se soustraire à la manipulation de matériels lourds et volumineux. Il peut effectuer de nombreux déplacements ou travailler de façon plus sédentaire dans un studio.

Des horaires variables

Irrégulier, l'emploi du temps varie en fonction des dates de programmation des spectacles, des tournages et des enregistrements. Souvent mobilisé le week-end, le soir ou tard dans la nuit, l'ingénieur du son doit faire preuve d'adaptabilité et de disponibilité.

Exemples de formations

Après BAC

bac + 2

En savoir plus

Témoignages

Antonin, régisseur son

Art et technique

"J'ai suivi des études de son et effectué un stage dans une société de sonorisation qui m'a ensuite embauché. Je travaillais beaucoup sur les festivals, en particulier l'été. Aujourd'hui, je suis régisseur son dans une salle de spectacle. Je gère la partie son des spectacles musicaux, de théâtre ou de danse. Je travaille avec des artistes et des associations locales. Je dois comprendre leurs besoins techniques et artistiques, et adapter le matériel en conséquence. Pour le théâtre, il faut que la sono s'entende le moins possible pour donner plus de naturel à la voix. Surtout, ne jamais oublier que ce sont des spectacles artistiques. Il ne faut pas que la technique soit envahissante. Je dirais que le dénominateur commun à tous les métiers du son, c'est de restituer le plus fidèlement possible ce qu'on entend. Il faut aimer la technique et la musique, s'intéresser à tout, être ouvert. Ma satisfaction, c'est quand le public est content, quand je sais que le son était bon."

(12/05/2014)

Ressources utiles

www.videadoc.com

Site du Centre de documentation sur la création audiovisuelle et multimédia

www.cpnef-av.fr/cpnef-audiovisuel/l-observatoire-des-metiers

Observatoire des métiers de l'audiovisuel

www.institut-national-audiovisuel.fr

Site de l'Institut national de l'audiovisuel (INA)

mediatheque.cite-musique.fr

Site de la médiathèque de la Cité de la musique. Voir en particulier la rubrique sur les métiers du son dans les fiches pratiques sur les métiers de la musique

www.cnc.fr

Centre national du cinéma et de l'image animée

www.cnt.asso.fr

Centre national du théâtre, pôle métiers formations

Publications

Publications Onisep

Etudes d'art
collection Dossiers, Onisep
parution 2018

Les métiers du cinéma
collection Parcours, Onisep
parution 2018