Les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE)

Prépas scientifiques : halte aux idées reçues

Publication : 29 septembre 2021

Avec 9 élèves sur 10 qui intègrent une grande école au bout de 2 ou 3 ans, les classes prépa scientifiques ont de quoi séduire les jeunes bacheliers. Mais elles font aussi l'objet de nombreuses idées reçues. Éclairages avec Denis Choimet, président de l'UPS (Union des professeurs de classes préparatoires scientifiques).

Idée reçue n°1

En prépa, adieu loisirs et vie personnelle !

"Bien qu'erronée, l'image de vie monacale à laquelle les élèves de prépa devraient se plier est tenace. Certes, le rythme de travail est intense et nécessite d'adapter ses activités extrascolaires afin de profiter pleinement de l’enseignement dispensé, progresser et acquérir finalement un haut niveau scientifique. Je conseille cependant aux étudiants de garder du temps pour leurs loisirs, notamment pendant le week-end, et de maintenir une pratique sportive, culturelle ou artistique régulière. C'est un ingrédient indispensable à leur équilibre et donc à leur réussite ! Bref, il ne s'agit pas de mettre sa vie personnelle entre parenthèses."

Idée reçue n°2

Les études en classes prépa coûtent cher

"Dans les lycées publics, qui sont de loin les plus nombreux, les études en prépa sont pratiquement gratuites. Environ 30 % des étudiants de CPGE bénéficient d'une bourse. Ces étudiants boursiers sont automatiquement exonérés des frais d'inscription aux concours. De nombreux lycées proposent par ailleurs des places d'internat peu onéreuses sur critères géographiques et sociaux. Ensuite, une fois les concours réussis, de plus en plus d'étudiants choisissent en école d'ingénieurs une formation en alternance dans une entreprise, ce qui leur assure un revenu pendant leurs études. Certaines écoles rémunèrent même leurs étudiants."

Idée reçue n°3

Pour choisir sa prépa, il faut comparer les taux de réussite

"Il faut choisir sa prépa d'abord en fonction de ses goûts et de ses facilités : quelle discipline préfère-t-on, privilégie-t-on une approche plus théorique ou plus expérimentale des sciences...? Car pour s'épanouir et réussir, il vaut mieux aimer ce qu'on étudie. Or, au moment de s'inscrire sur Parcoursup, les élèves de terminale sont souvent très préoccupés par des questions de stratégie. Ils se demandent quelle voie de prépa offre les meilleures chances pour réussir aux concours et accéder aux écoles les plus prestigieuses. Mais les taux de réussite sont assez proches d'une filière à l'autre. Et une fois en école d'ingénieurs, les élèves des différentes filières se retrouvent dans la même promo, les niveaux d'exigence scientifiques sont donc similaires."

Idée reçue n°4

Il faut toujours viser la prépa la plus prestigieuse

"Il n'existe pas de ‘bonne prépa’ dans l'absolu. Ce qui différencie les prépas entre elles, ce n’est pas la qualité de l’enseignement, mais la sélectivité de leur recrutement. Les programmes des classes préparatoires sont nationaux, et toutes débouchent sur les mêmes concours, eux aussi nationaux. La vraie question est donc plutôt de trouver un établissement adapté à chacun : certains ont besoin de rester dans leur cercle familial et amical, d'autres au contraire de s'en éloigner. Selon leurs facultés et leur caractère, certains s'épanouiront dans un lycée prestigieux où ils se sentiront stimulés, tandis que d'autres seront plus à l'aise dans une prépa moins sélective où ils se verront davantage valorisés. Un conseil : choisissez dans Parcoursup des prépas de niveaux variés. N'oubliez pas également que le temps de trajet entre votre lieu de résidence et votre établissement est un élément clé dans votre recherche."

Idée reçue n°5

La prépa et les concours sont un pari risqué

"Le taux d'échec en CPGE scientifiques est l'un des plus faibles de tout l'enseignement supérieur, notamment du fait de l'encadrement personnalisé et de l'accompagnement dont bénéficient les étudiants. Il est important de préciser également que les places en écoles d'ingénieurs sont presque aussi nombreuses que le nombre de candidats passant les concours. Chaque étudiant intégrant une classe prépa a donc de très grandes chances de trouver un établissement qui lui convient. En cas de difficultés, les étudiants peuvent profiter des conventions mises en place entre prépas et universités. Des écoles et IUT recrutent aussi en cours et en fin de 1re année, ce qui constitue pour les étudiants un filet de sécurité."