La filière expertise comptable

Le DCG : diplôme de comptabilité et de gestion

Publication : 5 octobre 2021

Premier palier de formation de la filière expertise comptable, le diplôme de comptabilité et de gestion se prépare en 3 ans et donne le grade de licence. Il permet d’accéder au monde professionnel ou de poursuivre ses études.

Quel accès ?

Les candidatures en DCG sont gérées par la plateforme nationale de préinscription en 1re année de l’enseignement supérieur Parcoursup.

Le DCG se prépare en lycée public ou privé, en CFA (centres de formation d'apprentis) ou en école, plus rarement à l'université. Plusieurs établissements permettent de suivre la formation en apprentissage.

  • Ce diplôme s'adresse principalement à des bacheliers STMG et généraux.
  • Les titulaires du BTS CG (comptabilité et gestion), du DUT GEA (gestion des entreprises et des administrations) - qualification intermédiaire du BUT GEA - ou d'une licence professionnelle métiers de la gestion et de la comptabilité peuvent être admis directement en 2e année de DCG et sont dispensés de certaines épreuves.

À noter : certains masters en comptabilité donnent l'équivalence du DCG et permettent de s'inscrire en DSCG.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Au programme : comptabilité, droit, économie, anglais

La formation dure 3 ans. Le rythme de travail est intense avec près de 30 heures de cours par semaine.

En droit, la 1re année est consacrée une introduction générale. Le droit fiscal, plus précis, ainsi que le droit des sociétés sont abordés en 2e année. La découverte de la comptabilité est progressive et donne lieu à de nombreux exercices pratiques. En économie, l’approche des grandes théories peut sembler abstraite et l’évaluation sous forme de dissertation ardue. C’est là que les élèves rencontrent le plus de difficultés. S'y ajoutent des cours d'anglais.

Un stage d’au moins 8 semaines en cabinet d’expertise comptable ou en entreprise donne lieu à un rapport de stage à soutenir oralement.

Au programme également : des jeux de gestion, pour aider les élèves à se familiariser avec les documents comptables et des visites d'entreprises.

Pendant la formation, les étudiants peuvent effectuer un séjour à l'étranger (semestre d'études ou stage en entreprise) via Erasmus+.

Témoignage : Un menu copieux

Ce ne sont pas des études compliquées mais pléthoriques. Il y a beaucoup de choses à apprendre en DCG. En droit par exemple, les mots sont importants. Sans un travail régulier de mémorisation, impossible d’être rigoureux. Même chose en comptabilité. Mais la formation étant très encadrée, nous obtenons d’excellents résultats. Les étudiants ont des définitions à connaître par cœur toutes les semaines dans différentes matières avec interrogations écrites. L’autre défi pour les professeurs est de les familiariser avec la comptabilité alors qu’ils ne connaissent pas l’entreprise. Pour les y aider, nous avons eu l’idée de les faire participer à un tournoi de gestion assez tôt en 1re année. Un moyen de leur donner envie de rentrer dans les documents comptables. Nous organisons aussi des visites d’entreprises.

Claude Alazard, professeure en classes préparatoires au DCG, lycée Jean-Pierre Vernant, Sèvres

Les examens

Le système de validation est particulier. Le DCG s’obtient avec un minimum de 10 de moyenne générale à 13 épreuves que le candidat présente dans l’ordre qu’il veut (4 ou 5 épreuves chaque année). Les UE (unités d’enseignement) sont validées sans limitation de durée et pour chacune d'elles, les épreuves sont organisées au niveau national, une fois par an. 

Quelle poursuite d’études ?

Les diplômés peuvent continuer dans la filière en DSCG (diplôme supérieur de comptabilité et de gestion), étape vers le DEC (diplôme d’expertise comptable). Ils peuvent également poursuivre en master à l'université notamment en master CCA (comptabilité, contrôle, audit) ou en école de commerce et de management.

Pour quels métiers ?

Le DCG donne accès à des postes de comptable en entreprise, contrôleur de gestion junior, gestionnaire de paie, collaborateur de cabinet d’expertise comptable et/ou de commissariat aux comptes, responsable administratif et financier.