Les écoles d'art

Les écoles de la culture et du patrimoine

Publication : 21 avril 2022

Médiation, conservation, restauration, expertise, gestion de projets… dans le domaine de la culture et du patrimoine, les écoles d’art sont peu nombreuses et sélectives. Les cursus proposés, en 3 à 5 ans, sont accessibles soit avec le bac, soit après un premier parcours de formation généraliste.
Référence dans le domaine de l’histoire de l’art, l’école du Louvre forme à la muséologie, à la médiation culturelle, et prépare au concours de conservateur

Conservation, restauration

Une dizaine d’écoles, en majorité publiques et dépendant du ministère de la Culture, ouvrent aux métiers du patrimoine. Accès sur concours à différents niveaux.

  • L'INP (Institut national du patrimoine) forme au métier de restaurateur du patrimoine (spécialités : arts du feu, arts graphiques et livre, arts textiles, mobilier, peinture, photographie, sculpture), en 5 ans après le bac. Enseignements scientifiques, théoriques et techniques, pratique de la restauration, stages en ateliers.
  • L’INP prépare aussi au métier de conservateur du patrimoine (spécialités archives, musées, monuments historiques et inventaire), en 18 mois après un bac + 3, tout comme l'ENSSIB (spécialité bibliothèques).
  • L’ENC (École nationale des chartes) prépare au métier d’archiviste-paléographe, en 3 ans et 9 mois après 2 ans de prépa littéraire (Chartes ou Lettres). Cours d’histoire de l'art, des manuscrits et du livre, d’archéologie, de paléographie, de latin, stages en service d'archives, musée, bibliothèque.
  • Deux écoles supérieures d’art et de design proposent une spécialisation en conservation-restauration au sein du DNSEP (diplôme national supérieur d’expression plastique) option art : œuvres sculptées à l’ESBA-TALM tours ; œuvres d’art contemporain à l’ESA Avignon. Cette formation en 2 ans succède au DNA (diplôme national d’art) mais est accessible également sur dossier avec une licence arts plastiques.
  • L’INASUP - École supérieure de l'audiovisuel et des médias numériques délivre un master patrimoines audiovisuels, reconnu par le ministère de la Culture, en 2 ans après un bac + 3. Accès sur dossier.
  • Deux écoles supérieures d’arts appliqués dépendant de l’Éducation nationale proposent un parcours de spécialisation en restauration de niveau bac + 3 au sein du DN MADE (diplôme national des métiers d’art et du design) mention objet : mobilier à Boulle ; livre à Estienne. Accès sur dossier.
  • Une seule école d’art privée prépare à ce domaine : l’École de Condé qui délivre un mastère conservateur-restaurateur d’œuvres d’art en 5 ans après le bac (titre certifié au niveau bac + 4).

Management culturel, marché de l’art

Une quarantaine d’écoles, en majorité publiques et dépendant du ministère de la Culture, forment aux métiers de la culture. Accès en 1re année avec le bac.

  • L’École du Louvre propose un cursus de 3 à 5 ans dédié aux métiers de la culture. Le 1e cycle propose des cours en histoire de l’art, archéologie et muséologie. Le 2e cycle qui lui succède, accessible aussi avec une licence histoire de l’art et archéologie, offre 6 parcours : collections ; marché de l’art ; médiation ; muséologie ; régie et conservation préventive ; documentation.
  • Les écoles supérieures d’art et de design apportent une formation complète en arts plastiques qui donne accès au secteur culturel comme critique d’art, galeriste, régisseur d’œuvres, médiateur ou commissaire d’exposition. Elle est dispensée au sein du cursus DNA-DNSEP option art, en 5 ans.
  • Trois écoles d’art privées, reconnues par l’État, sont spécialisées dans les métiers de la culture : ICART, IESA et EAC proposent des cursus menant à des titres d’écoles, pour certains certifiés. Spécialisations en gestion de projets, médiation culturelle, ingénierie, management culturel, marché de l’art, commissariat d’exposition, négoce et expertise… selon l’école.