Les écoles de la Défense

La Marine nationale

Publication : 19 août 2021

Après la 3e, il est possible de devenir mousse ou matelot de la flotte dans la Marine nationale, chargée de la protection sous les mers et océans (sous-marins), en surface (navires), et dans les airs grâce à sa force aéronautique navale. Du bac à bac + 2 sont recrutés les officiers mariniers (corps de sous-officiers). De bac + 2 à bac + 5, les officiers.

Les admissions dans la Marine nationale

A chaque niveau d'études, une formation adaptée et des fonctions spécifiques. Pour y entrer, il faut avoir effectué sa journée défense et citoyenneté, savoir nager et être reconnu physiquement et médicalement apte lors des évaluations (qui ont lieu dans un GRS groupement recrutement sélection).

Les écoles de la Marine nationale

Les formations n'exigent pas de frais d'inscription. Les élèves sont fonctionnaires et stagiaires et perçoivent une solde (un salaire).

Sans diplôme

L'École des mousses de la Marine nationale offre à des jeunes non diplômés une formation militaire et maritime. Elle se déroule sur deux sites : au Centre d’Instruction naval (CIN) de Brest et sur le site de Querqueville à Cherbourg-en-Contentin. Pendant environ 1 an (10 mois), les mousses consolident leurs acquis scolaires et suivent des formations militaire, maritime, sportive et de sécurité. La scolarité comprend par exemple un embarquement de découverte sur des voiliers de tradition et des bâtiments de combat de la marine, des stages de cohésion et d’aguerrissement, une formation au secourisme… A la fin de l’année de formation, ils obtiennent un brevet élémentaire de mousse.

L'École des matelots de la Marine nationale forme des matelots de flotte et des quartiers-maîtres. La formation se déroule sur les sites de Toulon, Cherbourg et Lorient, selon la spécialité. Après une formation initiale de 5 semaines aux fondamentaux militaires, maritimes et de sécurité, une initiation de 3 semaines aux spécificités du métier choisi conclut la formation.

Après le bac

L'École de maistrance de Brest et de Saint Mandrier forme des officiers mariniers (appartenant au corps des sous-officiers). Les élèves reçoivent 4 à 5 mois de formation militaire, maritime (comprenant des embarquements sur des bâtiments de la Marine), sportive et de sécurité (particulièrement physique pour les futurs marins-pompiers), ainsi qu'un enseignement en sciences humaines et en management, ou en sciences (pour les futurs spécialistes en énergie nucléaire). Les élèves intègrent ensuite une école de spécialité pour suivre une formation de technicien de 6 à 10 mois, sanctionnée par le brevet d'aptitude technique (BAT), selon le métier choisi (opération navale, mécanique, administration...).

L'École navale (EN) de Brest forme les officiers de marine. Les officiers qui se destinent à faire carrière sont recrutés sur concours à l'issue d'une classe prépa scientifique. Sur trois ans, la formation est maritime, militaire (de commandement), humaine et scientifique (mécanique, acoustique sous-marine, énergétique...) et délivre un titre d'ingénieur. L'affectation des officiers dépend de la spécialité choisie. Accès en 3e année pour les étudiants de l'École polytechnique. Les officiers sous contrat (à durée limitée) sont recrutés avec un niveau bac + 3 et plus, pour un an de formation. En fin de formation, tous les élèves embarquent en mer pour une période de 4 mois d’application.

Des prépas militaires. 6 lycées militaires (La Flèche, Aix-en-Provence, Saint-Cyr-l’École, Brest, Grenoble EPA et Autun) proposent des prépas, sur le modèle des civils, qui comprennent en plus une formation spécifique aux concours des grandes écoles de la Défense (culture militaire et éducation physique et sportive). Si ces lycées sont destinés principalement aux familles militaires, ils ouvrent 15% de leurs places en cycle prépa, à des élèves boursiers, indépendamment de la profession des parents.