Réussir sa licence de sciences

Licence de sciences : ajuster ses méthodes de travail

Publication : 16 janvier 2021

De nombreux changements attendent le jeune bachelier qui entre en fac de sciences. Au premier rang d'entre eux figure un encadrement moins strict qu'au lycée. Adopter de bonnes habitudes de travail dès les premières semaines permet de ne pas se laisser distancer.

Assister à l'ensemble des cours

Fini l'appel qui scandait les débuts de cours au lycée. À l'université, la présence à certains enseignements, notamment les CM (cours magistraux), n'est pas obligatoire et donc pas contrôlée. Réussir sa licence nécessite d'apprendre à gérer cette autonomie nouvelle.

Certains étudiants sont tentés de faire l'école buissonnière... Or, tous les enseignants constatent que la réussite des étudiants est très étroitement corrélée à leur assiduité. Autrement dit, ceux qui assistent à tous les cours ont plus de chances de réussir les partiels que les autres. Logique étant donné qu'il est plus difficile de comprendre un cours sans les explications du professeur, et qu'un élève perdant le fil du cours se démotive, comprend de moins en moins, etc.

Pour éviter d'enclencher cette spirale, il est important de s'imposer dès le début une discipline rigoureuse et de suivre l'ensemble des enseignements. De plus en plus d'universités instaurent d'ailleurs l'évaluation par contrôle continu : devoirs surveillés et projets en groupe permettent aux étudiants de s'impliquer plus régulièrement au cours du semestre.

Organiser son travail personnel

CM (cours magistraux) en amphi, TD (travaux dirigés) et TP (travaux pratiques) en salle informatique ou en laboratoire : l'emploi du temps d'un étudiant en licences de sciences compte en moyenne 25 heures par semaine, sauf dans les doubles licences type mathématiques-informatique qui peuvent comprendre plus de 30 heures hebdomadaires d'enseignements. C'est plus que dans les licences de sciences humaines, mais moins qu'au lycée.

Ce nouveau temps libre permet d'avoir des activités à côté de ses études : petit job, engagement dans une association, vie étudiante... Mais il faut apprendre à bien gérer son temps car le travail personnel est un ingrédient essentiel de la réussite en licence. Pour ne pas accumuler de lacunes, il est important, dès les premières semaines, de relire régulièrement ses cours, de préparer le prochain TP, de faire les exercices du TD à venir ou refaire ceux du TD précédent qui n'auraient pas été compris, etc.

Étudier à la bibliothèque universitaire entre deux cours fait partie des bonnes habitudes à prendre, tout comme former avec des camarades de promotion un groupe de travail : l'idéal pour se fixer des créneaux de révision réguliers et trouver de l'entraide en cas de besoin.