Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations
Ma 1re année
BUT métiers du multimédia et de l'internet (MMI)
BUT métiers du multimédia et de l'internet (MMI)
BUT métiers du multimédia et de l'internet

L’IUT de Sénart-Fontainebleau (77) propose le BUT métiers du multimédia et de l’internet. Ce diplôme forme à la conception et à la réalisation de sites Web et de produits multimédias. Jeanne vient d’entamer sa 2e année. Pourquoi a-t-elle choisi de suivre cette formation ? Comment s’est passée sa 1re année ? Réponses.

Pourquoi cette formation ?

En terminale générale, Jeanne s’interroge sur sa poursuite d’études. "Depuis toute petite, je rêve de devenir animatrice 3D pour participer à la conception de dessins animés, par exemple !" Jeanne s’informe alors sur les différents cursus pouvant mener à ce métier en consultant la fiche métier sur le site de l’Onisep. "J’ai opté pour le BUT MMI, car c’est une formation polyvalente. Elle permet, en fonction du parcours choisi en 2e année, de se former aux métiers de la création numérique, mais aussi à la communication, au développement web... Ce BUT m’offre ainsi la possibilité de tester plusieurs univers professionnels et de construire mon projet en fonction de mes goûts et des débouchés."

Ce qui change par rapport au lycée ?

Travaux pratiques, travaux dirigés, projets en équipe : "En BUT, la pratique est beaucoup plus importante qu’au lycée. Elle nous permet de mettre en application les concepts étudiés en cours magistraux", explique Jeanne. "Par exemple, en développement web, le cours comprend une partie théorique puis une série d’exercices concrets." Jeanne souligne également que les projets en équipe, supervisés par des enseignants, permettent d’apprendre à travailler en groupe : "Nous sommes six ou sept pour mener à bien un projet. On apprend à se répartir le travail et à travailler en équipe."

À quel rythme de travail faut-il s’acclimater ?

Le travail à faire à la maison est important. Pour Jeanne, l’investissement personnel est l’une des conditions de la réussite : "Je travaille régulièrement, le soir et les week-ends. Il ne faut pas prendre du retard, ni faire d’impasses sur telle ou telle matière." Jeanne souligne également qu’il faut se tenir au courant des évolutions technologiques et des pratiques, notamment via les réseaux sociaux, même pendant les vacances d’été : "Sinon, on est vite perdu !"

Quelles sont les difficultés rencontrées ?

Jeanne avoue qu’elle a eu quelques difficultés en début de formation lors des travaux de groupe : "Je n’avais jamais travaillé en équipe auparavant. Il faut savoir écouter les uns et les autres, s’adapter à différentes manières de travaille et faire confiance !", observer-t-elle. Autre difficulté rencontrée ? "L’économie et le droit du numérique, car ce sont des matières plus théoriques que pratiques. Mais, avec un investissement personnel, j’ai progressé et je suis maintenant plus à l’aise."

Et après ?

Jeanne est aujourd’hui en 2e année. Elle a choisi le parcours création numérique, qui est consacré à l’expression d’un message sur différents médias, sous la forme de création graphique et d’écriture multimédia. Jeanne n’a pas encore de projet professionnel précis. Elle ne sait pas non plus si elle poursuivra ses études après le BUT ou si elle se lancera dans la vie active. "Trois domaines d’application m’intéressent : le design web, la production audiovisuelle et l’animation 3D." Elle pense aussi à un autre métier : "Formatrice ou enseignante en développement web, parce que c’est gratifiant de transmettre des connaissances."