Architecture, urbanisme, paysage

Les métiers et l'emploi dans l'architecture, l'urbanisme et le paysage

Publication : 28 octobre 2020
Partout, le territoire évolue en se complexifiant. Derrière ces mutations, des architectes, des urbanistes et des paysagistes qui utilisent leurs compétences propres tout en sachant dialoguer avec de nombreux partenaires. État des lieux des métiers et de l'emploi.

De la conception au chantier

Les architectes, urbanistes et paysagistes concepteurs développent des projets de construction ou d'aménagement, parfois en lien avec un programmiste qui a établi le cahier des charges.

Les urbanistes conduisent des études et des diagnostics de territoires ou coordonnent des opérations d'aménagement.

Dès qu'un chantier débute, la réalisation des travaux est assurée par l'architecte, le chargé d'opérations d'urbanisme ou le paysagiste concepteur, responsable du projet pour le compte d'un maître d'ouvrage, particuliers, entreprises, collectivités publiques...

La réalisation d'espaces paysagers ou de terrains sportifs, ainsi que l'entretien des parcs et jardins, relèvent de la compétence d'ouvriers paysagistes, de chefs de chantier et de conducteurs de travaux.

Les architectes, urbanistes et paysagistes travaillent soit en agences privées, soit dans les collectivités territoriales. Ils exercent comme salarié, associé ou en libéral.

Des agences sensibles aux commandes

C'est un secteur caractérisé par de nombreuses petites structures. Chez les architectes, comme chez les urbanistes et les paysagistes concepteurs, la concurrence est forte. Cependant, l’insertion des diplômés en architecture s’est améliorée ces dernières années avec un accès à l’emploi plus rapide (d’immédiat à six mois) et une plus grande diversité des métiers possibles. Les titulaires du diplôme d'état d'architecte débutent souvent en tant qu'assistants dans une agence. Avec l’HMONP, l’habilitation à l’exercice de la maitrise en son nom propre, il est possible de s’installer en libéral mais il est conseillé d'exercer plusieurs années comme salarié avant de s'installer à son propre compte. Travailler en association avec d'autres architectes est alors moins risqué.

Pour les jeunes urbanistes, ce sont les collectivités territoriales, l’intercommunalité (communautés et métropoles) qui recrutent mais le plus souvent en CDD (contrat à durée déterminée). Ces dernières ayant cependant de plus en plus recours aux bureaux d’études et aux agences d’urbanisme pour piloter leurs projets, les offres de postes ont tendance à se déplacer.

Portées par l'engouement du grand public pour le végétal, les entreprises du paysage maintiennent leur activité. Avec à la clé, de nombreux recrutements d'ouvriers paysagistes et de chefs de chantiers.