Commerce et distribution

Les formations pour exercer dans le commerce et la distribution

Publication : 28 octobre 2020

Du CAP à bac + 5, les formations menant aux métiers du commerce et de la distribution sont nombreuses. Les cursus en alternance offrent par ailleurs de sérieux atouts. Panorama de l'offre de formations.

Des profils variés

Dans ce secteur où l'expérience du terrain compte beaucoup, la plupart des métiers peuvent s'exercer avec différents niveaux de formation.

Pour les artisans (boucher, poissonnier, boulanger...), avoir une qualification professionnelle est indispensable. Les diplômes d'accès aux métiers sont le CAP (certificat d'aptitude professionnelle), en 2 ans après la 3e, ou le bac professionnel, en 3 ans après le 3e.

Pour accéder aux autres métiers de la distribution (chef de rayon, vendeur, acheteur, marchandiseur, etc.), un niveau bac + 2 ou bac + 3 est requis : BTS MCO (management commercial opérationnel), BTS NDRC (négociation et digitalisation de la relation commerciale), BUT techniques de commercialisation, licence professionnelle en commerce, distribution, bachelor d'école de commerce.

Le BUT (bachelor universitaire de technologie) est un nouveau diplôme en 3 ans, accessible après le bac, proposé en IUT à compter de la rentrée 2021. À l’issue des deux premières années, les étudiants ayant validé les 4 premiers semestres obtiennent un DUT (diplôme universitaire de technologie) afin de faciliter les passerelles vers d’autres formations. Le BUT permet une insertion professionnelle ou une poursuite d’études en master, écoles de commerce ou dans des formations spécialisées.

Pour ceux qui visent d'emblée un poste de cadre dans la grande distribution ou qui désirent travailler dans le e-commerce, l'éventail des filières à bac + 5 est tout aussi large : diplôme d'école de commerce, master d'université et master d'IAE (institut d'administration des entreprises) en commerce, vente, gestion, e-commerce, webmarketing, etc.

Spécificité du secteur : la possibilité de gravir les échelons en interne est rapide pour ceux qui ont pu faire leurs preuves, si possible dès le temps des études. L'alternance (en contrat d'apprentissage ou de professionnalisation) permet précisément de tester ses compétences... et de les renforcer.