Conservation du patrimoine : protéger et valoriser

Publication : 26 octobre 2021

Parmi les métiers de la culture et du patrimoine, le conservateur du patrimoine a pour mission de mettre en valeur et d’assurer la pérennité des œuvres d’art, des monuments, des archives… Fonctionnaire, il est recruté sur concours (très sélectif !) de l’INP (institut national du patrimoine) à bac + 3 (bac + 4 voire bac + 5 dans les faits). Zoom sur ce métier qui exige rigueur et passion.

Cinq spécialités

Les conservateurs du patrimoine sont chargés "d’étudier, de classer, de conserver, d’entretenir, d’enrichir, de mettre en valeur et de faire connaître le patrimoine. Ils en favorisent le partage avec les publics les plus larges" (source : INP). Cinq spécialités existent : archéologie ; archives ; monuments historiques et inventaires ; musée ; patrimoine scientifique, technique et naturel. Par exemple, dans un musée, le conservateur entretiendra et enrichira les collections d’œuvres. Auprès du service des Monuments historiques, il s’occupera de la rénovation d’un château, d’une église…(voir la vidéo 3 ci-dessous).

Peu de places

Fonctionnaire, le conservateur du patrimoine est recruté sur concours (très sélectif) à l’entrée de l’INP (Institut national du patrimoine). Les postes ouverts sont peu nombreux.

En 2021 pour le concours externe de conservateurs du patrimoine (le ministère de la culture, ville de Paris, ministère des armées) 16 postes ouverts : 6 ds la spécialité archives (dont 1 pour le ministère des armées) ; 4 dans la spécialité musées ; 4 dans la spécialité archéologie ; 2 dans la spécialité monuments historiques et inventaire.

Pour le concours de conservateur territorial du patrimoine, le nombre de postes ouverts en 2021 au concours externe est de 14 : musées : 8 ; patrimoine scientifique, technique et naturel : 2 ; archives : 2 ; archéologie : 1 : monuments historiques et inventaire : 1. La formation dure 18 mois et, fait alterner, enseignements théoriques, stages pratiques, en France et à l'étranger et recherche scientifique.

État, Territoriale ou Ville de Paris

S’il est rattaché à l’État (ou à la Ville de Paris), le conservateur du patrimoine peut être affecté en fonction d’une liste de postes offerts et de ses vœux dans un musée national, une direction du patrimoine, un ministère, une DRAC (direction régionale des affaires culturelles)…

S’il est fonctionnaire territorial (il est alors appelé conservateur territorial du patrimoine), il est inscrit sur une liste d’aptitude et doit contacter lui-même les collectivités ayant déclaré des postes vacants, pour exercer dans un musée municipal, un service d’un département…