Sommaire du dossier

Environnement

Les métiers et l'emploi dans l'environnement

Publication : 21 janvier 2020
Du recyclage des déchets au traitement des eaux usées, de la prévention des risques industriels à la protection de la biodiversité… Les professionnels de l’environnement font face chaque jour à de nombreux défis. Tour d’horizon des métiers du secteur et des besoins en recrutement.

Des besoins en gestion des déchets et de l'eau

Les métiers du secteur, qui contribuent à prévenir ou à corriger les atteintes à l’environnement, font appel à tous les niveaux de qualification. Environ trois quarts des postes liés à la gestion des déchets et à la propreté sont occupés par des personnels non qualifiés (agents de collecte et de tri). Les groupes spécialisés et les collectivités font également appel à des responsables de sites et à des consultants en gestion des déchets. Du côté de la gestion de l’eau, qui concentre avec celle des déchets la plupart des emplois, les besoins se situent dans la distribution de l’eau potable et l’assainissement des eaux usées. Profils recherchés : des techniciens d’exploitation de l’eau, des hydrogéologues, des hydrauliciens… Le marché de la dépollution des sols, porté par une réglementation de plus en plus contraignante, profite aux ingénieurs spécialisés.

La prévention et les économies d'énergie créatrices d'emploi

Pour réduire l’impact environnemental de leurs activités et appliquer les normes en vigueur, les entreprises traditionnelles s'appuient de plus en plus sur les responsables QSE (qualité, sécurité, environnement), les ingénieurs en efficacité énergétique et les experts en bilan carbone. De leur côté, les collectivités territoriales recrutent des ambassadeurs de tri et des chefs de projet en développement durable, pour sensibiliser les particuliers aux enjeux écologiques.

En essor, les énergies renouvelables (éolien, solaire…) recrutent de leur côté des chefs de projet pour la conception des équipements, des techniciens pour leur installation, leur exploitation et leur maintenance.

En revanche, les métiers de la protection de la nature n’offre que très peu de postes. Pour s'y insérer, il est donc indispensable de multiplier les expériences de terrain au sein d’associations de protection de l’environnement. Autres employeurs possibles : les bureaux d'études qui évaluent l'impact de projets d'aménagement sur la biodiversité.

Vient de paraître

Élargir ses horizons
professionnels