Sommaire du dossier

Jeu vidéo

Les formations pour exercer dans le jeu vidéo

Publication : 29 septembre 2020
Pour rejoindre les métiers du jeu vidéo, les formations sont variées. Surtout, elles doivent être en lien avec le projet envisagé. Conception, image, marketing ou programmation, tour d'horizon des cursus adaptés.

Des formations de bac + 2 à bac + 5

Pour se former aux métiers du jeu vidéo, les formations doivent être en lien avec le projet envisagé. Il est par ailleurs indispensable d'avoir réalisé des projets (création d'un jeu, rédaction d'articles sur des sites spécialisés, etc.). Si certains autodidactes peuvent percer, il est conseillé de passer par une formation, de plus en plus demandée par les recruteurs. Maîtrise de l'anglais exigée.

À bac + 2, le BTS SIO option SLAM (services informatiques aux organisations option solutions logicielles et applications métiers) et le DUT informatique peuvent mener au métier de développeur. Le DUT infocom option communication des organisations ou MMI (métiers du multimédia et de l'internet) ainsi que le BTS communication sont des diplômes de base pour accéder à des postes en marketing et en communication. Cependant, il est conseillé de poursuivre ses études. Les DUT seront remplacés par les BUT à la rentrée 2021.

À bac + 3, le DN MADE mention graphisme et le DNA option design conduisent à des fonctions de graphiste assistant ; le DN MADE mention animation permet d'accéder à des postes d'animateurs 2D ou 3D ; le DN MADE mention numérique à des emplois de webdesigner ou designer d'interface. Il est possible de poursuivre ses études, notamment en DSAA, DNSEP ou écoles privées.

Les programmeurs sont souvent diplômés d'une école d'ingénieurs (bac + 5), d'une école d'informatique ou de l'université (master informatique) ; les professionnels du marketing sortent pour la plupart d'une école de commerce, d'un IEP, ou sont titulaires d'un master.

Des écoles privées

Une vingtaine d'écoles privées proposent des cursus en jeu vidéo. Elles délivrent des certificats d'écoles, majoritairement en 2 à 3 ans après le bac, ou bien en 4 à 5 ans. Certaines formations sont enregistrées au RNCP. Elles proposent des cursus en game design, game art, programmation, management de projet, sound design, etc. Parmi elles, on peut citer RUBIKA animationRUBIKA Design, Isart Digital, l'IIM (Institut de l'internet et du multimédia), LISAA, l'ICAN (Institut de création et d'animation numériques), École Émile Cohl, École Georges Méliès, Créajeux, e-artsup, École Brassart et Pôle 3D, par exemple.

Les formations spécialisées dans l'animation 2D ou 3D sont recherchées dans le secteur du jeu vidéo. La grande majorité accueillent des bacheliers pour 3 ans (LISAA, ESRA, École Pivaut, par exemple). Quelques unes proposent 4 ou 5 années d'études (Esma, École Émile Cohl, École Georges Méliès, Isart Digital, par exemple). Des écoles consulaires dispensent des cursus en 3 à 5 ans (Emca, Gobelins-l'école de l'image, MOPA, RUBIKA jeu vidéo).

Une école publique

Très prisée, le Cnam-Enjmin (École nationale du jeu et des médias interactifs numériques) est la seule école publique proposant une formation à l'ensemble des métiers, avec six parcours : game design, conception visuelle, conception sonore, programmation, ergonomie, management de projet (voir vidéo). L'école recrute à bac + 3, et délivre un master cohabilité par le Cnam et l'Université de Poitiers. Pendant les deux années de formation, les étudiants réalisent des projets en équipes pluridisciplinaires, effectuent des stages et participent à de nombreux concours (voir vidéo).

Le Cnam-Enjmin propose également un mastère spécialisé® Interactive Digital Expériences en partenariat avec Gobelins (recrutement à bac + 5) et un diplôme d'ingénieur informatique sciences et technologies des médias numériques en apprentissage (recrutement à bac + 2).

Vient de paraître

Élargir ses horizons
professionnels