Maintenance

Les formations dans la maintenance

Publication : 21 octobre 2021

Le secteur de la maintenance est à la recherche de profils variés et relativement spécialisés. Du CAP à bac + 5 en passant par les mentions complémentaires, une filière complète de formation permet d'intégrer ce secteur. Tour d'horizon des différents cursus proposés.

En lycée professionnel

Des postes de techniciens de maintenance attendent les titulaires d’un CAP ou d’un bac pro. La promotion interne leur permettra d’évoluer par la suite. Pour ceux qui souhaitent travailler dans le BTP, il est possible de suivre un CAP et devenir ouvrier d'entretien, ou un bac pro maintenance des matériels option matériels de construction et de manutention, qui mène à des postes de conducteurs ou techniciens en engins de travaux publics. Dans l'industrie, le bac pro maintenance des systèmes de production connectés a remplacé le bac pro maintenance des équipements industriels. Les nouveaux programmes accentuent la présence du numérique dans la formation.

Enfin, les CAP et bac pro en maintenance des véhicules permettent de s'orienter vers les métiers de la maintenance automobile.

Ces diplômes de la voie professionnelle peuvent être complétés par une MC (mention complémentaire) en 1 an, afin de se spécialiser un peu plus.

De bac + 2 à bac + 5

Du niveau bac + 2 à bac + 5, les diplômés exercent des responsabilités d’ordre technique, réglementaire et organisationnel. À bac + 2 ou + 3, il est possible de faire un BTS maintenance des systèmes (option système de production, option systèmes énergétiques et fluidiques, option systèmes éoliens) ou un BUT génie industriel et maintenance. D'autres BTS forment à la maintenance d'un type de matériel, dans un domaine d'activité particulier : agriculture, aéronautique, bâtiment, automobile, maritime etc.

Le BUT (bachelor universitaire de technologie) est un nouveau diplôme en 3 ans, accessible après le bac, proposé en IUT depuis la rentrée 2021. À l’issue des deux premières années, les étudiants ayant validé les 4 premiers semestres obtiennent un DUT (diplôme universitaire de technologie) afin de faciliter les passerelles vers d’autres formations. Le BUT permet une insertion professionnelle ou une poursuite d’études en master, écoles de commerce ou dans des formations spécialisées.

À l'université, certaines mentions de licence (sciences pour l'ingénieur, physique chimie, mécanique ou électronique) permettent de continuer ensuite vers un master dédié à la maintenance. Plusieurs licences professionnelles portent sur la maintenance, généralement en lien avec un secteur industriel (aéronautique, automobile, agroalimentaire etc.). En master, la maintenance est abordée dans les mentions suivantes : génie industriel, gestion de production, logistique, achats; qualité, hygiène et sécurité.

En école d'ingénieurs, quelques cursus en 5 ans proposent également des spécialisations.

Témoignage

Ma 1ère année en...

Découvrez le témoignage d'un étudiant en :