Sport

Les formations pour exercer dans le sport

Publication : 23 novembre 2021

Signe de la professionnalisation progressive du secteur, le niveau d’exigence des recruteurs s’élève. Impossible dorénavant de faire l’impasse sur une formation adaptée. Brevet et diplômes du ministère de l'éducation, de la jeunesse et des Sports, filière STAPS, titres des fédérations sportives... panorama des cursus possibles selon son profil et son projet professionnel.
Etudiants du DEUST Animation et Gestion des Activités Physiques, Sportives et Cultures (AGAPSC) lors d'une course d'orientation

Les brevets et diplômes d’État

Plusieurs diplômes du ministère chargé des Sports mènent, selon leur niveau, aux métiers de l'animation, de l'enseignement ou de l'encadrement sportif : CPJEPS (niveau CAP), BPJEPS (niveau bac), DEJEPS (niveau bac + 2) et DESJEPS (niveau bac + 3). Les formations qui y préparent sont courtes (en général entre 1 et 2 ans) et très axées sur la pratique, alternant pour moitié formation théorique et mise en pratique sur le terrain. La plupart d'entre elles ciblent une discipline sportive en particulier, voire un groupe de disciplines proches.  Aucun diplôme scolaire n'est requis à l'entrée en formation même si un niveau bac permet d'être plus à l'aise avec les disciplines théoriques. Le niveau sportif du candidat et souvent son expérience dans l'animation sont déterminants. En revanche, pour les BPJEPS et DEJEPS accessibles via Parcoursup, le bac est obligatoire.

La filière STAPS

À l’université, la filière STAPS (sciences et techniques des activités physiques et sportives) est plus théorique et généraliste. Elle est également plus longue, puisqu'il faut compter 3 ans après le bac pour la licence et 2 ans supplémentaires pour le master. Les bacheliers généraux sont souvent les mieux préparés à cette formation polyvalente comportant des sciences. Les STAPS ouvrent sur des débouchés variés : enseignement, management de structures sportives, entraînement, conception d'articles de sport ou activités physiques adaptées et santé, selon la mention suivie en licence puis en master.

Plusieurs DEUST (en 2 ans après le bac) et de nombreuses licences professionnelles (niveau bac + 3) permettent d'acquérir des compétences spécifiques dans le domaine des activités physiques et sportives : métiers de la forme, sports adaptés aux seniors, commercialisation de services sportifs, tourisme sportif, médiation sociale par le sport.

La mention complémentaire sport

Destinée en priorité aux bacheliers professionnels, mais accessible à tous les bacheliers, la MC AG2S (animation, gestion de projet dans le secteur sportif) prépare à la conduite de projets sportifs. Cette année de spécialisation conduit aussi bien à l'emploi qu'à une poursuite d'études.

À noter : en 2022, une autre MC devrait voir le jour dans le secteur sportif, dans l'encadrement de projets.

Les titres des fédérations et les CQP

Quelques fédérations sportives délivrent des TFP (titres à finalité professionnelle) qui permettent d'enseigner un sport de façon rémunérée. Citons par exemple le brevet de moniteur de football, le titre de moniteur sportif de natation ou encore le titre d'accompagnateur de tourisme équestre. Les formations mettent l'accent sur la pratique et sont accessibles aux titulaires d'une licence de la fédération pouvant attester d'un niveau dans leur sport.

Près de 40 CQP (certificats de qualification professionnelle) permettent l'encadrement occasionnel de séances sportives. Attirant de nombreux professionnels du sport qui cherchent à élargir leurs compétences, elles sont aussi l'occasion pour les jeunes qui envisagent un métier dans le sport de tester leur motivation et leur projet. D'une durée de quelques semaines à quelques mois, ces formations insistent sur la mise en pratique dans une structure sportive.

Vers le sport de haut niveau

Il n'existe pas de diplôme permettant d'accéder au statut de sportif professionnel. En revanche, certaines étapes peuvent baliser le parcours pour y parvenir. Différentes structures permettent en effet de concilier études et entraînement intensif, comme les sections sportives scolaires dans les collèges et les lycées, les pôles Espoirs et France, l'Insep (Institut national du sport, de l'expertise et de la performance) ou encore les centres de formation dépendant d’un club professionnel (de football, par exemple). Ces différentes voies sont réservées aux sportifs les plus prometteurs.

Témoignages

Ma 1ère année en...

Découvrez les témoignages de jeunes en :