Tourisme

Les métiers et l'emploi dans le tourisme

Publication : 7 octobre 2021

Concevoir un circuit et le vendre, guider des visiteurs dans un musée, gérer un village vacances et y organiser des animations, promouvoir une ville ou une région... Les métiers du tourisme offrent des missions variées.

Un secteur dynamique

À la croisée de plusieurs secteurs d'activité (l'hôtellerie-restauration, le transport, les loisirs, la culture...), le tourisme emploie plus de 1,3 million de personnes. C'est l'hôtellerie-restauration qui accapare l'immense majorité des effectifs (1 million d'emplois). Loin derrière, les employés des parcs de loisirs et des sites culturels sont environ 50 000 mais avec la crise sanitaire le secteur à été fortement touché. Le secteur de l'hôtellerie-restauration a perdu 237.000 employés entre février 2020 et février 2021, en pleine crise du Covid. Du côté de ceux qui conçoivent et commercialisent les voyages, la tendance est plutôt à la réduction des effectifs, avec le développement de nouveaux modes de consommation (réservations en ligne) : les tour-opérateurs et les agences de voyages totalisent 31 000 salariés. Quant aux offices de tourisme, chargés d'accueillir les touristes et de promouvoir les territoires, ils ne comptent pas plus de 11 500 permanents. Dépendant du cycle des saisons touristiques, le secteur recrute en bonne partie sous contrats saisonniers, en particulier dans l'hôtellerie, la restauration (secteur qui cherche fortement à recruter) et l'animation. 

Le tourisme emploie plus de 2 millions de salariés directs et indirects, dont 1,4 million d’emplois directs. Les secteurs directement liés à l’arrivée de touristes, comme l’hôtellerie et la restauration, représentent environ 6% du PIB. 

Fibre commerciale et qualités relationnelles attendues

Chez un tour-opérateur, les chefs de produits et les conseillers voyages assemblent des prestations (vol, hébergement, excursions...), composent des offres de séjours et les commercialisent. Dans un contexte fortement concurrentiel, les employeurs attendent de ces professionnels des aptitudes accrues en vente et en gestion de la relation client. Ils s'appuient également sur l'expertise de responsables webmarketing ou de community manager pour renforcer leur visibilité sur Internet et sur les réseaux sociaux. Pour optimiser leur chiffre d'affaire, ils ont également recours à des yield managers, qui font varier les tarifs en fonction du volume de réservations. Les besoins en recrutement existent aussi dans l'animation (animateurs de loisirs, animateurs sportifs...), l'accompagnement (guides conférenciers,...) et l'accueil (dans l'hôtellerie, les parcs de loisirs...), mais ces métiers s'exercent souvent sous contrats courts ou en indépendant.

À noter. Si les métiers du tourisme requièrent le goût des challenges commerciaux, les recruteurs attendent également des compétences relatives au "savoir-être" : sens du service, sens de l'écoute, réactivité, empathie, mobilité... Parler couramment l'anglais, voire une autre langue étrangère, donne aussi une longueur d'avance.