4 janvier : Journée mondiale du braille

Publication : 22 décembre 2020
Le braille est aujourd’hui utilisé pour permettre aux déficients visuels profonds de lire et d’écrire dans la plupart des langues du monde. En 2001, pour commémorer la naissance de Louis Braille, l’Union mondiale des aveugles a fait du 4 janvier "La Journée mondiale du braille".

Naissance du braille

Le braille a été inventé au 19e siècle par Louis Braille, qui a perdu la vue à l’âge de 5 ans suite à un accident domestique. Louis Braille invente le code qui porte son nom en 1824. Le système proposé par Louis Braille est un code de lecture et d’écriture. Le braille rencontre immédiatement un grand succès auprès des aveugles car il leur permet d’accéder aux textes littéraires, à la musique et aux mathématiques. Tout au long de son histoire, il s’est adapté à l’évolution de la langue française et a suivi les progrès de la technologie. En 2014, le CBFU (Code braille français uniformisé), la notation mathématique, la notation de la chimie et le braille informatique sont publiés au Journal officiel.

Le braille point par point

Dans le système Braille, chaque caractère est représenté par une combinaison de points saillants qui est placée dans une cellule. Chaque cellule s’inscrit dans un rectangle de 6 points. Le rectangle est formé de deux colonnes de 3 points. La colonne de gauche est composée, de haut en bas, des points 1, 2 et 3 et celle de droite, des points 4, 5 et 6. Cela permet 64 possibilités de caractères dont la cellule sans aucun point pour représenter l’espace. Les dimensions des cellules sont fixées par des normes Afnor. Grâce à ces dimensions, le braille est parfaitement adapté au toucher. Il se lit en déplaçant les index de caractères en caractère ; chaque caractère s’inscrivant dans la pulpe des index du lecteur.

Un système universel

L'adoption du système Braille dans les autres pays du monde va se faire progressivement à la fin du 19e siècle et tout au long du 20e siècle. En 2013, on recense 133 langues adaptées au braille, ce qui concerne 142 pays. Le braille permet aussi aujourd’hui aux déficients visuels de tout lire sur support papier comme sur support numérique. Cependant, en France, seulement 15% des aveugles et malvoyants utilisent le braille. Les technologies actuelles (plages tactiles, bloc-notes, smartphones…) facilitent l’accès au braille mais nécessitent de faire évoluer la manière dont il est enseigné. 

Remerciements à l’Institut national des jeunes aveugles

À lire aussi

Haut de page

Vient de paraître

Élargir ses horizons
professionnels