Portrait de Damion Hamon. Il se tient debout, à côté d'une machine équipée d'une scie.

Damien Hamon

Ébéniste à son compte
Publié le 31/10/2017 / Réalisé en partenariat
Avant de créer son entreprise et de se lancer dans la création de mobilier, Damien a roulé sa bosse. Aujourd'hui, plusieurs galeries, dont deux à New York, distribuent ses meubles. Pragmatique, cet ébéniste contemporain conserve cependant une activité d'agenceur.

Fiche métier

Ébéniste

Formation : CAP ébéniste, BMA ébéniste, BTM ébéniste, BTMS ébéniste.

Qualités : créativité, habileté manuelle, technicité.

Portrait de Damion Hamon. Il se tient debout, à côté d'une machine équipée d'une scie.

La création m'intéressait depuis toujours, mais j'ai voulu prendre le temps de travailler dans différents environnements, de voyager, de lire, etc. Tout cela me nourrit encore aujourd'hui. La création de mobilier est un petit milieu et la distribution est la principale difficulté. Je fais de petits meubles simples en bois, que je vends sur Internet, mais les pièces d'exception numérotées et certifiées sont vendues dans des galeries. J'ai eu la chance d'être découvert par une galerie américaine via le site d'une petite expo à laquelle j'avais participé.

Si la création ne représente que 25 % de mon activité, j'en ai besoin. Cela commence toujours par un dessin que je montre à mes deux collaborateurs et à mes proches. Puis je dessine le plan sur ordinateur et, souvent, je fais une maquette avant le prototype. Entre chaque étape, je laisse passer du temps pour être sûr que ce n'est pas juste une idée de l'instant.

Parfois, je reçois une commande de la part d'une galerie, pour une expo ou un décorateur. C'est gratifiant de voir son travail reconnu, mais pour pouvoir durer, il faut faire d'autres choses. Le reste du temps je fais de l'agencement (installation de cuisine, de mobilier de restaurant...). Je collabore avec les architectes, je réfléchis pour répondre au mieux aux besoins des clients et cela nourrit mon travail de créateur.

Mon parcours

J'ai fait un CAP ébéniste en apprentissage après la 3e et un BM*. Je suis parti travailler un an en Martinique dans l'agencement haut de gamme. À mon retour, j'ai travaillé en intérim, notamment chez un créateur de mobilier et en bureau d'études. J'ai enfin préparé un DESM** afin de créer mon entreprise.

* Le BM (brevet de maîtrise) est un titre de niveau bac + 2 délivré par les chambres de métiers et de l'artisanat.** Le DESM (diplôme d'études supérieures de management) est délivré par les chambres de commerce et d'industrie.
Fiche métier

Ébéniste

Formation : CAP ébéniste, BMA ébéniste, BTM ébéniste, BTMS ébéniste.

Qualités : créativité, habileté manuelle, technicité.