Portrait de Guillaume Vidal, en tenue de travail, avec une tronçonneuse à la main, dans un jardin.

Guillaume Vidal

Jardinier en espaces naturels, entretien des berges
Publié le 02/09/2018 / Réalisé en partenariat
Après un bac pro, Guillaume a choisi de travailler dans la gestion des espaces naturels. Un métier qui requiert une bonne connaissance des végétaux, pour des missions de protection des zones sensibles.

Fiche métier

Jardinier/ère en espaces naturels

Formation : CAP agricole, BPA, BP, bac pro aménagements paysagers.

Qualités : endurance physique, bonne connaissance des végétaux, intérêt pour l'environnement.

Salaire : de 1 450 à 1 900 € brut/mois selon l'activité et les spécialités de l'entreprise.

Portrait de Guillaume Vidal, en tenue de travail, avec une tronçonneuse à la main, dans un jardin.

Ma formation en alternance m'a permis non seulement d'approfondir mes connaissances sur les végétaux mais aussi de découvrir les différents aspects du métier. Dans la première entreprise, je travaillais essentiellement dans l'entretien des espaces verts ; dans la seconde, j'ai découvert l'élagage et la création de jardin ; dans la troisième, la création de dallages et les aménagements paysagers. Comme j'avais envie de travailler vraiment en pleine nature, j'ai décidé d'intégrer une société spécialisée notamment dans l'entretien et la gestion des espaces naturels.

Aujourd'hui, je travaille dans l'entretien des berges de rivières ou de canaux. Il s'agit de supprimer les bois morts ou les arbres fragiles et d'enlever les embâcles : tout ce qui peut gêner le bon écoulement de l'eau. J'interviens aussi dans les zones classées dites "espaces naturels sensibles" tout comme dans les parcs naturels.

Notre mission consiste alors à entretenir ces lieux fragiles dans le plus grand respect de l'environnement. On utilise notamment des tapis de rétention au moment de remplir le réservoir des engins afin de ne pas polluer les sols. Nous utilisons aussi des engins spécialisés à basse pression au sol pour les travaux de débroussaillage, avec exportation de la matière végétale broyée. L'objectif est de perturber le moins possible ces milieux sensibles. J'aime cette approche respectueuse de la nature.

Mon parcours

Après la 3e, je suis entré en 2de professionnelle nature, paysage et forêt, pour préparer un bac professionnel aménagements paysagers, en apprentissage. J'ai pu travailler durant mon cursus dans 3 entreprises différentes. C'était très formateur !

Fiche métier

Jardinier/ère en espaces naturels

Formation : CAP agricole, BPA, BP, bac pro aménagements paysagers.

Qualités : endurance physique, bonne connaissance des végétaux, intérêt pour l'environnement.

Salaire : de 1 450 à 1 900 € brut/mois selon l'activité et les spécialités de l'entreprise.