Portrait de Vital Mausole à son poste de conduite, dans son tramway.

Vital Mausole

Conducteur de tramway chez Keolis à Bordeaux
Publié le 31/01/2018 / Réalisé en partenariat
Après avoir conduit des autocars scolaires et des bus en ville, Vital est devenu conducteur de tramway à Bordeaux. Un métier qui exige beaucoup de concentration et le respect absolu des règles de sécurité car, en pleine ville sur une voie unique, il faut réagir vite !

Fiche métier

Conducteur/trice de tramway

Formation : permis D (permis transport en commun), Fimo voyageurs (formation initiale minimale obligatoire).

Qualités : calme, respect des règles de sécurité, contact client.

Salaire : de 1 950 à 2 600 € brut/mois.

Portrait de Vital Mausole à son poste de conduite, dans son tramway.

J'ai intégré en 2001 Keolis, à Bordeaux, où j'ai travaillé comme conducteur de bus pendant 3 ans. Il faut d'abord faire ses preuves avant d'obtenir l'habilitation pour conduire un tramway. Une fois considéré comme "apte" pour le tram, on suit une formation interne de 4 semaines, sous la forme de cours théoriques le matin et de conduite sur simulateur l'après-midi, puis sur un tramway école sur les lignes.

J'ai eu envie de conduire un tramway, car c'est un transport novateur, un bel outil high-tech. Cela exige beaucoup de concentration ! On circule sur une voie unique et on ne peut donc pas dévier pour éviter un obstacle. Notre seule parade, c'est le freinage, et il faut une certaine distance pour s'arrêter. Le respect des règles de sécurité doit donc être absolu, tout comme celui de la signalisation ferroviaire, des feux et du trafic. Souvent, en pleine ville, on est confronté à des piétons, à des cyclistes ou à des véhicules qui traversent la voie sans prévenir.

Il existe trois lignes à Bordeaux : on en change régulièrement pour éviter de perdre en vigilance. Nous travaillons soit le matin, à partir de 3 h 30 au dépôt, soit l'après-midi, et nous faisons plusieurs pauses obligatoires lors de notre service. J'aime conduire un tramway, c'est un outil de travail agréable, même si cela demande une attention de tous les instants. Comme nous sommes en contact permanent avec le PC tram et les régulateurs du trafic, qui nous informent sur les ralentissements ou tout autre souci sur la ligne, on ne se sent jamais seul !

Mon parcours

C'est lors de mon service militaire, effectué à Bordeaux, que j'ai passé mon permis de transport en commun. Puis, j'ai travaillé comme moniteur d'auto-école pour ce permis, avant d'assurer le ramassage scolaire dans différentes villes. Ensuite, pendant 3 ans, j'ai conduit des autocars dans le cadre de voyages linguistiques.

Fiche métier

Conducteur/trice de tramway

Formation : permis D (permis transport en commun), Fimo voyageurs (formation initiale minimale obligatoire).

Qualités : calme, respect des règles de sécurité, contact client.

Salaire : de 1 950 à 2 600 € brut/mois.