Portrait de Ioana Dumitrescu dans son atelier. Elle tient un tournevis à la main, au dessus d'un appareil électronique.

Ioana Dumitrescu

Technicienne en récupération des données chez Chronodisk
Publié le 30/04/2019 / Réalisé en partenariat
C'est elle qui retrouve les données effacées par erreur sur un disque dur ! Après 15 ans dans la restauration, Ioana s'est formée au numérique chez Geccel, avant d'être embauchée au sein d'une équipe de techniciens spécialisés. Une reconversion réussie !

Fiche métier

Technicien/technicienne en récupération des données

Formation : à bac + 2, BTS SIO, BTS SN (systèmes numériques), DUT informatique, DUT réseaux et télécommunications, DUT GEII (génie électrique et informatique industrielle). Sans prérequis académiques avec une formation labellisée GEN.

Qualités : passion, patience, rigueur.

Salaire : de 1 600 à 1 800 € brut/mois en début de carrière.

Portrait de Ioana Dumitrescu dans son atelier. Elle tient un tournevis à la main, au dessus d'un appareil électronique.

Lorsqu'un client arrive avec son disque dur, nous commençons par faire le diagnostic en lui posant des questions : le disque est-il tombé ? Tourne-t-il encore ? Quelles données ont disparu  ? Il peut s'agir soit d'un problème logiciel, soit d'un problème matériel qui se résout en changeant la pièce défectueuse en salle blanche pour éviter toute poussière. Dans ce cas, je travaille sur le disque dans une salle technique.

J'aime la partie logique du travail. Je fais toujours une copie du disque dur, car il peut lâcher à tout moment. Je cherche ensuite à résoudre le problème sur la copie. Cela peut prendre quelques heures, voire une semaine entière. Nous avons des logiciels spéciaux qui nous permettent de retrouver des données effacées par erreur ou perdues lors d'un formatage, par exemple. Je traite entre 10 et 30 dossiers par semaine. C'est un travail varié dans lequel on ne s'ennuie jamais. On apprend toujours quelque chose. Je travaille seule sur les cas qui me sont attribués, mais nous échangeons beaucoup entre collègues et tout est consigné par écrit.

J'ai beaucoup de plaisir à résoudre le problème de quelqu'un, à le voir heureux lorsque, par exemple, je lui retrouve ses photos de famille ou des données importantes qu'il pensait perdues. Mais au final, c'est le disque qui décide et, parfois, on ne peut rien faire. Heureusement, cela n'arrive pas souvent !

Mon parcours

J'ai eu l'équivalent du baccalauréat en Roumanie. Une fois en France, j'ai travaillé longtemps dans la restauration, mais j'ai eu envie de me former à l'informatique en voyant mon conjoint travailler dans ce secteur porteur. J'ai entrepris une formation de 6 mois de technicienne de maintenance technologie mobile et informatique chez Geccel*.

* Formation labellisée Grande École du Numérique.
Fiche métier

Technicien/technicienne en récupération des données

Formation : à bac + 2, BTS SIO, BTS SN (systèmes numériques), DUT informatique, DUT réseaux et télécommunications, DUT GEII (génie électrique et informatique industrielle). Sans prérequis académiques avec une formation labellisée GEN.

Qualités : passion, patience, rigueur.

Salaire : de 1 600 à 1 800 € brut/mois en début de carrière.