Portrait de Victor Thénot. Il se tient au milieu de grands rouleaux de papier.

Victor Thénot

Ingénieur de recherche chez Arjowiggins
Publié le 01/09/2017 / Réalisé en partenariat
En 3e année de doctorat dans le centre de recherche d'une entreprise, Victor travaille sur les papiers du futur. Une recherche passionnante, en collaboration avec d'autres chercheurs du monde entier.

Fiche métier

Ingénieur/e de recherche

Formation : école d'ingénieurs (Grenoble INP-Pagora), master en sciences des matériaux, doctorat.

Qualités : créativité, persévérance, travail en équipe.

Portrait de Victor Thénot. Il se tient au milieu de grands rouleaux de papier.

Je prépare une thèse consa­crée à l'électronique imprimée sur papier, thèse que je réalise dans l'entreprise Arjowiggins, en collaboration avec deux autres laboratoires de recherche académiques. Le but de mes travaux est de développer des papiers dits "intelligents", sur lesquels on peut imprimer de l'électronique, comme des tags RFID (Radio Frequency Identification) ou NFC (Near Field Communication), qui stockent de l'information lisible par un smartphone ou une tablette. Imaginez une publicité pour une voiture dans un magazine papier qui contienne un de ces tags : avec votre smartphone, vous pourrez "lire" des informations sur cette voiture et même visionner une vidéo.

Pour cela, il nous faut inventer des papiers très spéciaux, très lisses et capables de résister à de fortes températures afin d'y incorporer de l'électronique. Cela nécessite aussi l'utilisation d'encres spéciales qui soient "conductrices". Jusqu'à récemment, on utilisait le plastique, mais le papier, par son côté recyclable et biodégradable, est un support d'avenir.

Mon métier d'ingénieur-chercheur est très motivant, car je travaille non seulement avec une dizaine de personnes au cœur du centre de recherche de l'entreprise, consacré aux "papiers de demain", mais aussi avec des chercheurs dans d'autres laboratoires en France et à l'étranger. Lorsqu'on ne peut pas "trouver" tout seul, il faut savoir aller chercher les réponses auprès d'autres spécialistes. C'est encore plus satisfaisant de voir la concrétisation de nos travaux de recherche. Il y a encore tellement de choses à inventer...

Mon parcours

Après un bac S et une classe préparatoire scientifique, j'ai intégré l'école d'ingénieurs Grenoble INP-Pagora, car j'étais intéressé par la physique des matériaux. J'ai mené mes études en alternance, en travaillant déjà dans le laboratoire de recherche de l'entreprise Arjowiggins. J'ai ensuite eu l'opportunité de poursuivre par une thèse CIFRE* dans la même entreprise.

* Convention industrielle de formation par la recherche.
Fiche métier

Ingénieur/e de recherche

Formation : école d'ingénieurs (Grenoble INP-Pagora), master en sciences des matériaux, doctorat.

Qualités : créativité, persévérance, travail en équipe.