La mixité en pratique

Bourgogne - Dijon / Publication : 24 octobre 2018
La mixité des métiers est un enjeu fort pour faire progresser l’égalité professionnelle mais dans la pratique, où en est-on ?

La mixité professionnelle

Un métier mixte compte entre 40 et 60% de professionnels des deux sexes. En France, on dénombre seulement 17% de métiers mixtes, ce qui représente 3 emplois sur 20.

La moitié des femmes en emploi se concentrent sur 12 familles professionnelles (santé, social et soins) sur les 86 existantes.

 

Des représentations stéréotypées

La différence de répartition des femmes et des hommes dans les métiers a des origines historiques et sociales et renvoie à l’inégal partage des tâches domestiques et parentales. La division sexuelle du travail expose très tôt les enfants à des représentations stéréotypées.

En France, les métiers auprès des petits enfants sont encore une affaire de femmes, on compte 99% de femmes dans l’accueil des jeunes enfants et seulement 3% d’hommes parmi les éducateurs de jeunes enfants, 7% d’hommes parmi les enseignants en école maternelle. Ces représentations influencent les choix d’orientation et les parcours professionnels.

En Bourgogne-Franche-Comté

Comme au niveau national, les femmes sont majoritairement présentes dans les activités tertiaires et les hommes dans les secteurs de la construction et de l’industrie. Le seul secteur industriel qui dénombre une part importante de femmes : la fabrication de textiles, les industries de l’habillement.  

La répartition du temps domestique et parental

Les femmes assument 2/3 du temps domestique ce qui équivaut à 4h15 contre 2h42 pour les hommes. Ce temps comprend le ménage, le bricolage, les soins aux enfants…

En 30 ans, le temps que les femmes consacrent aux tâches domestiques a considérablement diminué grâce aux changements d’habitudes : moins de temps consacrés à l’entretien du linge, de la vaisselle, de la cuisine et parfois l’externalisation de certaines tâches.

 

 

Une inégalité salariale

L’écart de salaire entre femmes et hommes diminue chaque année. Cependant, les femmes perçoivent un revenu inférieur de 23,8% à celui des hommes (secteur privé et fonction publique confondus).

Le salaire à temps de travail équivalent est inférieur de 17,4% en défaveur des femmes. Un écart qui s’explique par le niveau de diplôme, l’expérience professionnelle, le statut de l’emploi, le secteur d’activité… Cependant, la part de cet écart de salaire qui ne s’explique pas est de 9,6%.

En Bourgogne-Franche-Comté

En 2015, les hommes touchaient en moyenne 5 000 € de plus que les femmes par an (salaire en équivalent temps plein).

Le plafond et les parois de verre

Les femmes, pourtant plus diplômées que les hommes, sont peu nombreuses aux postes à responsabilités. On désigne les obs­tacles invisibles qui empêchent les femmes d’accéder aux niveaux hiérar­chiques les plus élevés par l’expression : plafond de verre.

On parle égale­ment de parois de verre pour indiquer que les postes à responsabilité, occupés par les femmes, le sont dans des filières moins essentielles pour l’entreprise. Une femme sera plus facilement admise à la tête d’un service de ressources hu­maines qu’à celui, plus stratégique, des finances. Au frein horizontal du plafond de verre s’ajoute ainsi le frein vertical des parois de verre.

En Bourgogne-Franche-Comté

La proportion de femmes cadres dirigeantes n’atteint pas les 18%.

À lire aussi

Des associations régionales encouragent l’entrepreneuriat des femmes et soutiennent les élèves dans leur poursuite d’études. Retrouvez notre rubrique marrainage.

Un parcours professionnel encore difficile

Malgré des mesures importantes pour lutter contre les inégalités, le parcours professionnel des femmes est marqué par la précarité. Elles sont plus nombreuses à avoir des contrats de travail à durée déterminée (CDD). Elles connaissent des interruptions de carrière liées aux congés parentaux et pour un tiers d’entre elles, le temps partiel. Si la différence de salaire est de 23,8% entre femmes et hommes, la différence de pension de retraite atteint près de 40%.