Se former à l'intelligence artificielle

Picardie - Amiens / Publication : 24 septembre 2019
Dans les métiers de l'intelligence artificielle, les recrutements se font à partir de bac+5 et sur des profils scientifiques variés. Le secteur va s'ouvrir progressivement, mais dans une moindre mesure, aux jeunes diplômés de niveau bac+3.

Les techniques d'intelligence artificielle (IA) reposent sur l’informatique, les mathématiques (notamment statistiques) et les sciences de l'ingénieur. Elles font appel aux neurosciences, les sciences du système nerveux et du cerveau, qui incluent la chimie et la biologie. Sans oublier les sciences cognitives, qui étudient les mécanismes de la pensée humaine et comprennent la psychologie, la philosophie et les sciences du langage. Pour travailler dans le domaine de l'IA, il faut commencer par acquérir des bases solides dans ces domaines, en particulier en mathématiques et en informatique, en préparant une Licence à l'université ou en intégrant une école d'ingénieurs.

Se spécialiser dans un domaine de l'intelligence artificielle

La spécialisation apparait en 1e ou 2 année de Master ou à la fin des études d'ingénieur. Il est également possible de préparer un Doctorat en intelligence artificielle (bac+8), après un Master ou une formation d'ingénieur, pour s'orienter vers les carrières de la recherche. Les formations proposées portent sur les différents domaines de l'IA : machine learning, deep learning, vision par ordinateur, data science, traitement du langage naturel, système expert, Big data, sciences cognitives, interface hommes-machines, etc.

Développer le nombre de formations

Le nombre de jeunes diplômés est largement insuffisant pour combler les besoins des entreprises. Le rapport de Cédric Villani recommande de multiplier par trois le nombre de personnes formées en France. Ce même rapport invite les filières du numérique à multiplier leurs efforts pour accueillir plus de femmes.

De nouveaux cursus devraient être créés et pas seulement dans les métiers de la recherche ou de l'ingénierie. Avec un bac +3, les métiers d'assistant.e data analyst, de développeur ou de développeuse data/IA, seront accessibles.

Dans le cadre du dispositif Grande Ecole du Numérique, Microsoft a ouvert un réseau d'écoles. Le cursus dure 7 mois (ou 4 mois de formation intensive) complété par 12 ou 15 mois en contrat de professionnalisation. L'objectif est de former des spécialistes du développement data/IA. Cette formation s'adresse aux personnes qui ont des connaissances élémentaires en langage de programmation (hors HTML CSS), un goût réel et des aptitudes pour les mathématiques (probabilités, fonctions, statistiques).

La création de doubles cursus devrait se développer, en droit/IA, par exemple. Les entreprises auront besoin de juristes spécialisés, capables de répondre aux personnes qui contesteront une décision ou de veiller à la confidentialité des données collectées.

Se former à l'intelligence artificielle dans les Hauts-de-France

Voici quelques exemples de formations proposées par l'université ou les écoles d'ingénieurs

  • Master Méthodes informatiques appliquées à la gestion des entreprises, parcours système d'information décisionnelle, université de Picardie Jules Verne.
  • Master d'Informatique, parcours machine learning et data science, pour se spécialiser en science des données, université de Lille.
  • Master Ingénierie statistique et numérique, université de Lille.
  • Master Mathématiques informatique appliquées aux Sciences humaines et sociales, parcours sciences cognitives, université de Lille.
  • Master Informatique, spécialité IA, université d'Artois.
  • Diplôme d'ingénieur en génie informatique, filière fouille de données et décisionnel, université de technologie de Compiègne.
  • Diplôme d'ingénieur de l'école Centrale de Lille, parcours science des données et intelligence artificielle.