Les bons plans du BTS CPI

Picardie - Amiens / Publication : 27 octobre 2017 , Mise à jour : 30 avril 2019
À partir du cahier des charges, les titulaires du BTS Conception de produits industriels réalisent les plans de produits à fabriquer. Leur défi ? Les pièces imaginées doivent être industrialisables. Une formation pour celles et ceux qui ont à la fois de l'imagination, un bon coup de crayon et les pieds sur terre.

J- 8 avant les épreuves d'enseignement technologique pour les BTS CPI du lycée Pierre Méchain de Laon (02).

Réunis autour de Philippe Mrowka, leur professeur de sciences en ingénierie industrielle, cinq étudiants approfondissent un point du programme de construction mécanique. Les deux filles de la section sont absentes. Comme la plupart des jeunes femmes en filières industrielles, elles sont dans le peloton de tête de la promo et peuvent se passer de ce coup de pouce supplémentaire.

La plupart des étudiants souhaite poursuivre ses études, notamment en licence professionnelle.

À la pointe de l'innovation

À la question "Qu'est-ce qui vous plait dans ce BTS?", les réponses fusent avec enthousiasme. "C'est une formation pour les passionnés de dessin, de conception, de création", répondent à l'unisson Valentin, Romain et Abdoumalik. "On peut "inventer" n'importe quelle forme pour une pièce, tempère l'enseignant, mais elle doit remplir des fonctions techniques, respecter le cahier des charges élaboré avec le client, respecter une multitude de contraintes : industrialisation, matériau, coût, etc.

Du virtuel au prototype

Premier maillon de la chaine qui conduit de l'idée au produit, ces futurs dessinateurs-projeteurs et dessinatrices-projeteuses, mettent en plans d'ensemble et en dessins détaillés les produits à réaliser. Situés en amont de la fabrication proprement dite, ces spécialistes de la modélisation n'ont pas l'occasion de voir se concrétiser leurs projets. "Le contenu du BTS a été revu pour introduire du prototypage dans la formation. Le prototypage permet de valider les idées et son usage se développe dans les entreprises", précise Philippe Mrowka.

Un travail d'équipe

La maîtrise des outils numériques utilisés du cahier des charges au dessin de définition est au cœur de la formation de ce BTS. "Cela implique d'être capable de rester concentré sur un projet pendant de longues heures, derrière son écran d'ordinateur, de collaborer et s'organiser en groupe de projet", pointe l'enseignant. "Il y a toujours un retour sur la proposition initiale, après un essai ou un échange avec les spécialistes de la motorisation, des procédés de transformation des matériaux", poursuit-il. "Et pour préparer les étudiants à travailler en équipe, une épreuve de projet collaborative avec d’autres étudiants en BTS procédés de transformation (spécialistes de l'usinage, de la plasturgie, …) a été ajoutée au nouveau programme"

Réunion de travail autour du responsable d'un bureau d'études qui conçoit des équipements mécaniques. © Grégoire Maisonneuve / Onisep

Des projets industriels sur la planche

Une partie de la formation est dédiée à la réalisation de projet industriel et aux stages en entreprise.

  • Clément a travaillé en binôme sur un projet de micro automatisé, commandé à distance pour un studio d'enregistrement. "C'est un produit qui n'existait pas au moment de la rédaction du cahier des charges. On contribue à la création de nouveaux produits, c'est vraiment motivant."
  • Pendant son stage, Aurélien s'est investi sur un projet d'étagère. On parle ici d'une étagère de "compétition", pas d'une planche de bois mal dégrossie achetée en grande surface. "J'ai créé les plans d'une étagère repliable, capable de supporter deux palettes de 600 kg, afin de libérer de la place au sol dans le magasin de stockage", détaille le jeune homme.
  • Valentin a planché sur des systèmes d'aération et d'évacuation de fumée, tandis que Romain remettait à jour des plans dans une entreprise chargée de maintenance ferroviaire…

Impossible de citer tous les projets. "Il y a de la conception partout, explique Philippe Mrowka, nos jeunes peuvent s'insérer dans un grand nombre de secteurs d'activité, en particulier s'ils poursuivent leurs études après le BTS", conclut-il.

Le BTS CPI : on y fait quoi ?

Les titulaires de ce BTS créent ou améliorent des produits industriels mécaniques destinés au grand public ou aux entreprises. Leur métier s'exerce essentiellement en bureau d'études.

Au sein d'une équipe de conception, ils ou elles interviennent essentiellement au début de la chaîne de conception et de réalisation d’un produit, en collaboration avec des spécialistes de la motorisation, des automatismes, des procédés de transformation des métaux…

La suite en images...

Vient de paraître

Élargir ses horizons
professionnels