Télésièges, télécabines, téléphériques... l'électromécanicien en remontées mécaniques intervient sur les éléments électriques et mécaniques des remontées mécaniques. Plutôt prévenir que guérir, c'est sa devise.

  • Salaire débutant
    1600€ brut

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Sur les pistes de ski, une panne d'une télécabine ou d'un télésiège est toujours lourde de conséquences. C'est le rôle de l'électromécanicien de veiller à les prévenir en maintenant les remontées mécaniques en bon état. Cette maintenance et les réparations éventuelles s'effectuent lors de visites régulières, strictement réglementées. Lorsqu'une panne survient, l'électromécanicien procède à une série de tests et de mesures pour trouver son origine. Il procède ensuite aux réparations dans le cadre du programme de gestion de la maintenance assistée par ordinateur (GMAO).

Les tâches à effectuer exigent rigueur et précision, ainsi que sens des responsabilités. L'électromécanicien doit aussi se documenter en permanence grâce aux fiches techniques des constructeurs. La bonne connaissance des schémas électriques et des plans d'équipements mécaniques s'avère indispensable.

Le week-end comme les jours fériés, l'électromécanicien assure les dépannages urgents, notamment durant la saison hivernale dans les stations de ski. Ces astreintes sont une des caractéristiques du métier.

Les formations et les diplômes

Après la 3e

2 ans pour préparer le CAP transports par câbles et remontées mécaniques. 3 ans pour le bac pro métiers de l'électricité et de ses environnements connectés ; maintenance des équipements industriels (devient le bac pro maintenance des systèmes de production connectés à la rentrée 2021).

Après le bac

2 ans pour préparer le BTS électrotechnique ; conception et réalisation de systèmes automatiques ; maintenance des systèmes). 3 ans pour le BUT GEII (génie électrique et informatique industrielle).