< Retour à la page précédente < Revenir à la version courte

Fiche métier

agent / agente de développement touristique

L'agent de développement touristique met sur pied une stratégie globale pour faire connaître ou valoriser un lieu, une commune, une région, etc. En lien avec de nombreux partenaires, il suit la mise en place du projet et supervise la communication.

  • Agent de développement du tourisme

Le métier

Nature du travail

Analyser l'existant

Avant de pouvoir proposer une stratégie de développement, l'agent de développement touristique fait un état des lieux de la situation (sites remarquables, transports, capacités d'hébergement, communication...). Il analyse le potentiel de développement, réalise des études et des audits, scrute les enquêtes visiteurs, étudie la concurrence, etc.

Suivre le projet

Il travaille sur des projets variés : lancement d'une nouvelle destination vacances ou d'un club de vacances, mise en valeur d'une installation existante, création de forfaits ou d'outils de promotion... À chaque fois, la réponse et la stratégie seront différentes. Souvent en réunion avec des élus, des professionnels du tourisme, des partenaires financiers, etc., il valide chaque étape de son projet et passe des appels d'offres pour établir un budget et choisir les partenaires opérationnels. Si son projet est accepté, il suit sa réalisation de près.

Du budget à la communication

Spécialiste de l'économie touristique, l'agent de développement prend en compte également les aspects juridiques du projet, qu'ils soient locaux, nationaux ou européens. Il met également en place une stratégie de communication et peut-être amené à créer des outils (site internet, plaquettes, etc.)

Compétences requises

De vastes connaissances

L'agent de développement touristique est un spécialiste de l'économie touristique qui a des connaissances en urbanisme, géographie, sociologie, aménagement du territoire... Il a aussi de bonnes notions juridiques, comptables, administratives... Il est en outre curieux et créatif pour imaginer des solutions innovantes. On lui demande souvent de parler au moins l'anglais.

Analyser, animer, communiquer

Tour à tour gestionnaire, " aménageur ", animateur de réunion, conseiller juridique, l'agent de développement touristique exerce un métier d'analyse, d'observation et surtout de communication. Capacités d'adaptation, de dialogue, de négociation et d'animation d'équipes pluridisciplinaires sont les qualités demandées à l'agent de développement qui doit faire preuve de beaucoup d'organisation. Il est par ailleurs rodé aux techniques de communication et au digital.

Suivre le projet jusqu'à son terme

L'agent de développement doit savoir monter des dossiers administratifs techniques et financiers, rédiger des rapports et des études, parfois complexes, pour suivre le projet jusqu'à son terme. Il n'est cependant pas coupé du terrain et de la mise en oeuvre concrète de sa stratégie. Il est souvent amené à créer des outils de communication.

Où l'exercer ?

Lieux d’exercice et statuts

Autonome selon l'employeur

Les conditions de travail de l'agent de développement touristique et son statut peuvent varier selon qu'il est employé par un office du tourisme, une association, une collectivité territoriale, etc. Très autonome dans les petites structures, il dépendra d'une hiérarchie plus complexe dans les collectivités locales importantes et son périmètre d'influence sera souvent plus réduit. Dans ces dernières, il peut être amené à diriger une équipe. De même, la taille et la durée de ses projets peuvent être très variables.

Horaires irréguliers, déplacements fréquents

Son activité est toujours diversifiée : études de documentations et de données économiques, culturelles ou sociologiques, rédaction de rapports, analyses d'enquêtes de satisfaction... Il doit souvent se déplacer sur le terrain ou pour des réunions, nombreuses, avec les différents partenaires et personnes impliquées.

Du travail de longue haleine

En fonction de la phase de développement dans laquelle il se trouve, l'agent sera plus ou moins soumis au stress et son emploi du temps pourra varier. Il doit faire face à des délais (pour rendre des rapports, des budgets, des documents de communication ou de construction) qui peuvent durer plus ou moins longtemps en fonction de l'achèvement du projet.

Carrière et salaire

Salaire

Salaire du débutant

À partir de 1818 euros brut par mois dans la fonction publique territoriale.

Intégrer le marché du travail

Peu de CDI

Associations, agences de développement touristiques, offices du tourisme, syndicats intercommunaux, villages vacances... tous sont potentiellement des employeurs pour l'agent de développement touristique. Depuis que la France se place régulièrement en tête des destinations touristiques mondiales, l'appétit des communes et autres sites pour attirer les touristes, français comme étrangers, a augmenté. Une aubaine pour le chargé de développement touristique. Cependant, les offres proposent encore souvent une mission précise et en CDD (contrat à durée déterminée), à moins qu'elles n'émanent d'agences spécialisées.

Un concours

La fonction publique territoriale propose un concours de catégorie A de chef de projet développement touristique. En fonction de la taille de la collectivité, l'attaché dépend de la direction générale ou de celle du développement.

Des évolutions possibles

Après quelques années d'expérience, l'agent de développement peut prendre la responsabilité d'un office du tourisme, d'une association, d'un village de vacances... Il peut aussi diriger un comité départemental ou régional de tourisme ou bien exercer dans un cabinet de consultants privés. Il peut également choisir de se spécialiser sur un domaine particulier (développement culturel, sportif...).

Accès au métier

Accès au métier

S'il existe des formations à partir de bac+2, le niveau master (bac + 5) en tourisme, urbanisme, aménagement du territoire, etc. est souvent préféré pour ce poste. La plupart des filières sont de type universitaire, mais certaines écoles proposent des cursus spécialisés.

Niveau bac + 3

  • Licence professionnelle dans le tourisme, l'aménagement du territoire, le développement local, etc.

Niveau bac + 5

  • Master dans le domaine du tourisme, de l'urbanisme, de l'aménagement du territoire ou du développement.

En savoir plus

Ressources utiles

http://destination-regions.org

Fédération française des organismes régionaux de tourisme

http://www.veilleinfotourisme.fr

Informations sur le secteur, actualités, etc

Vient de paraître

Élargir ses horizons
professionnels