< Retour à la page précédente < Revenir à la version courte

Fiche métier

teinturier / teinturière blanchisseur / blanchisseuse

Dans un pressing, le teinturier prend soin des vêtements et du linge (de table, de toilette, de maison...) que lui confient les particuliers. Le blanchisseur quant à lui, traite de grandes quantités de linge pour le compte d'établissements tels que les hôpitaux, les restaurants ou encore les hôtels.

  • teinturier-iere-et-blanchisseur-euse
  • Niveau minimum d'accès : CAP ou équivalent
  • Salaire débutant : 1603 €
  • Statut(s) : Statut artisan, Statut fonctionnaire, Statut salarié
  • Synonymes : Blanchisseur/euse artisanal/e, Blanchisseur/euse industriel/le, Employé/e de pressing, Responsable de pressing
  • Secteur(s) professionnel(s) :

    Fonction publique,
    Maintenance, entretien

  • Centre(s) d'intérêt :

    J'ai la bosse du commerce

Le métier

Nature du travail

Du travail d'artisan...

Le teinturier travaille à la pièce (pantalon, manteau, chemise, mais aussi nappe, rideaux, tapis, couette...). Il pratique le nettoyage professionnel à sec ou mouillé selon le textile. Dans un pressing, il reçoit les clients, évalue le travail à effectuer, le délai et tarifie ses prestations. Il procède éventuellement au détachage, prébrosse les cols, poignets, poches, bas de pantalons. Il trie le linge selon les couleurs et les fibres textiles, avant de choisir le procédé de nettoyage le plus approprié et le programme de séchage le plus adapté. Vient ensuite la finition ou repassage, étape qui demande un soin particulier : il faut rendre au vêtement son aspect d'origine. L'utilisation d'un mannequin pour les habits aux coupes complexes comme les vestes facilite cette tâche délicate.

... à l'échelle industrielle

Le blanchisseur procède au tri puis au lavage d'articles plus standardisés (nappes, draps, etc.) en grande quantité (plusieurs centaines de kilos par jour), avec des programmes de lavage et des matériels adaptés. Après le lavage, le linge est essoré en machine puis séché avec différentes techniques adaptées : séchoir rotatif, tunnels de finition, sécheuse-repasseuse. Il est ensuite plié de façon automatique, conditionné et expédié au client.

Compétences requises

Efficacité et rapidité

Maîtrisant l'ensemble des techniques mises à sa disposition, le teinturier ou le blanchisseur a une bonne connaissance des caractéristiques des différents textiles, afin de choisir le traitement le plus adapté. Il sait évaluer et respecter les délais, parfois très courts, pour satisfaire les exigences d'une clientèle de particuliers ou d'entreprises.

Soin et rigueur

Soigneux, pour ne pas dire perfectionniste, le teinturier, comme le blanchisseur, n'ignore pas que seul un résultat impeccable lui permettra de satisfaire sa clientèle. Pour la développer et la fidéliser, dans un pressing il doit aimer le contact avec le public, se montrer aimable, avoir une excellente présentation ainsi que le sens du commerce. Celui qui désire s'installer à son compte comme artisan, après quelques années d'expérience, doit aussi avoir des compétences en gestion. En blanchisserie, l'accent est mis sur l'organisation, les procédures de travail et le contrôle qualité.

Résistance physique

Le métier requiert une bonne résistance physique car il s'agit de travaux manuels ou faisant appel à la manutention. Le travail se fait en position debout, parfois posté. Durant certaines périodes, l'atmosphère de travail peut être relativement chaude et humide.

Où l'exercer ?

Lieux d’exercice et statuts

Dans un pressing

Le teinturier exerce soit en indépendant, soit - et c'est de plus en plus le cas - dans une chaîne de pressing. Il peut être amené à se déplacer à domicile pour nettoyer des textiles d'ameublement. Selon la taille de l'entreprise, le teinturier travaille seul ou en équipe, en contact ou non avec la clientèle. Il peut proposer des services spécifiques (désinfection du linge, retouches, imperméabilisation...). Il est propriétaire de son magasin ou simple employé.

En blanchisserie industrielle

Le blanchisseur exerce dans une blanchisserie, souvent de taille industrielle, comptant plusieurs salariés, soit dans le secteur public (blanchisseries hospitalières, intégrées ou non à un hôpital) ou dans le secteur privé du nettoyage et de la location de linge, dont les clients sont des collectivités, des hôtels, des maisons de retraite... Il peut être opérateur, chef d'atelier ou chef d'entreprise.

Chaleur et humidité

Teinturier et blanchisseur travaillent dans une atmosphère chaude et humide avec des produits chimiques (lessives, détachants, etc.). Ils peuvent aussi avoir à porter de lourdes charges. Des mesures de sécurité doivent être respectées et le métier reste déconseillé à certaines personnes fragiles. Des produits et des chaînes écologiques se développent toutefois.

Carrière et salaire

Salaire

Salaire du débutant

Smic.

Intégrer le marché du travail

Développement des chaînes de pressing

Le secteur se porte plutôt bien et est constamment à la recherche de personnes qualifiées. Ce sont dans les grandes villes et les stations touristiques que les besoins sont les plus importants. Commerces de proximité, les pressings sont souvent implantés en centre-ville et dans les galeries marchandes. Les chaînes de magasins franchisés (5 à Sec, Bleu de France...) connaissent un fort taux de croissance.

Blanchisseries industrielles

Les blanchisseries industrielles sont mécanisées et automatisées. Elles emploient des opérateurs mais aussi des conducteurs de machines, qui pourront évoluer vers des postes d'encadrement (contremaître, chef d'atelier ou responsable de production).

Gestion d'un pressing

Après quelques années d'expérience, un employé peut évoluer vers la gérance d'un pressing. Ceux qui souhaitent se mettre à leur compte doivent savoir que l'investissement initial (matériel, équipement, agencement) varie de 150 000 à 200 000 € environ. Reprendre une entreprise peut donc constituer une voie intéressante.

Accès au métier

Accès au métier

Le CAP ouvre l'accès aux métiers de la teinturerie (artisanat) et de la blanchisserie industrielle. Il permet de travailler en tant qu'ouvrier qualifié ou employé de pressing. Le BP (brevet professionnel) et le bac professionnel permettent d'accéder à des postes avec davantage de responsabilités et de s'installer à son compte.

Après la 3e

  • CAP métiers de l'entretien de textiles, option blanchisserie ou pressing

Niveau bac

  • Bac professionnel métiers de l'entretien des textiles, options pressing ; blanchisserie

En savoir plus

Ressources utiles

http://www.metiersducommerce.fr

Site sur les métiers du commerce de proximité.

http://www.cttn-iren.com

Centre technique de la teinture et du nettoyage - Institut de recherche sur l'entretien et le nettoyage.