< Retour à la page précédente < Revenir à la version courte

Fiche métier

menuisier / menuisière

Associant savoir-faire traditionnel et connaissance des outils numériques, le menuisier fabrique et pose des fenêtres, volets, portes, placards, parquets... Le plus souvent en bois, mais parfois aussi en aluminium ou en matériaux composites.

  • Menuisier
  • Menuisier agenceur
  • Menuisier d&#039;agencement de bateaux
  • Les Métiers Animés: Menuisier/Menuisière

Le métier

Nature du travail

Fabriquer sur mesure

Le menuisier travaille essentiellement sur mesure à la fabrication de portes, fenêtres, placards, etc. À partir de ses relevés ou des plans du dessinateur, il choisit le matériau (bois massif, stratifié, etc.) en fonction de sa résistance à l'usure, de sa couleur, de son adaptation au lieu de résidence... et la quantité nécessaire. Puis il trace les éléments, les découpe, les ajuste, les ponce et les pose. C'est aussi lui qui assure les finitions, comme le vernissage.

Poser du préfabriqué

Cependant, en raison de l'expansion des préfabriqués, le menuisier pose de plus en plus souvent des éléments produits en série pour la grande distribution, qu'il s'agisse de portes, de fenêtres, de lambris... Dans ce cas, il fait des demandes de prix aux fournisseurs et passe la commande pour son client avant de se charger de l'installation.

Isoler, insonoriser...

Si le bois demeure son matériau de prédilection, le menuisier utilise aussi du plastique, de l'aluminium, des matériaux composites... qui élargissent son champ d'activité. Ainsi, il est de plus en plus sollicité pour des travaux d'isolation, d'insonorisation et d'étanchéité.

Compétences requises

Polyvalence technique

Les compétences du menuisier se multiplient. S'il doit toujours savoir lire un plan, maîtriser la géométrie, le calcul, le dessin industriel, il doit aussi posséder des connaissances en informatique, étanchéité, isolation, électricité, pose de carrelage, plâtrerie, maçonnerie...

Minutie et créativité

De la conception à la fabrication, le menuisier s'applique à réaliser un travail soigné. Précis, attentif, il sait allier sens de l'esthétique, créativité et technicité... tout en veillant au maniement sécurisé des outils et machines.

Attentif aux autres

Le menuisier intervient en second oeuvre sur un chantier. Il doit donc coordonner et ajuster son travail avec d'autres professionnels. Il est aussi en relation avec l'architecte, le chef de chantier ou le client avec lequel il doit faire preuve d'écoute et de pédagogie.

Où l'exercer ?

Lieux d’exercice et statuts

Le plus souvent en atelier

Le menuisier prépare les pièces dans son atelier avant de se rendre sur le chantier pour les installations finales. Soumis aux commandes des clients, le menuisier travaille parfois loin de son domicile. C'est un métier physique qui peut inclure du travail en plein air (pose de volets, pergola...).

Flexible et entouré

Souvent solitaire au moment de la découpe et du montage des éléments, il doit cependant coordonner son intervention avec celles du maçon, du plombier et des peintres. Il est en contact avec l'architecte, le client, etc. Ses horaires sont assez réguliers, mais il doit respecter des délais qui l'obligent à faire preuve de flexibilité.

La taille de l'entreprise où il travaille détermine le degré de liberté du professionnel. S'il travaille à son compte ou sur de petits chantiers, il s'organise à sa guise et peut construire un objet de A à Z. Sur les chantiers plus importants, il opère sous les ordres d'un chef d'équipe.

De la scie à l'ordinateur

Pour la découpe, l'assemblage et la pose, le menuisier utilise un outillage traditionnel (perceuse, visseuse, scie sauteuse, raboteuse, ponceuse...) mais aussi des machines à commandes numériques qui lui facilitent la tâche et lui permettent d'effectuer des travaux de grande précision.

Carrière et salaire

Salaire

Salaire du débutant

Smic.

Intégrer le marché du travail

Chez un artisan

Près de 90 % des jeunes menuisiers sont embauchés par des entreprises artisanales. Ces dernières travaillent essentiellement pour la réhabilitation, la rénovation et l'agencement (pose). Les menuisiers expérimentés peuvent se spécialiser dans la décoration, l'agencement de cuisines ou de bateaux, et créer ou reprendre une entreprise. Des connaissances en gestion sont alors indispensables.

Salarié en entreprise

Les entreprises de construction recherchent aussi des jeunes menuisiers qualifiés à qui elles offrent des perspectives d'évolution. Après quelques années de pratique, ceux qui possèdent le sens du contact et des facultés d'organisation peuvent devenir chefs d'équipe, puis contremaîtres. Ils peuvent aussi encadrer des chantiers ou travailler en bureau d'études.

Des perspectives pour le bois

Le bois, matériau renouvelable et biosourcé a le vent en poupe pour participer à la transition écologique en cours. La demande pour des maisons ou aménagements en bois augmente, profitant aux menuisiers comme à tous les professionnels de la filière bois qui compte recruter plusieurs milliers de jeunes d'ici à 2025.

Accès au métier

Accès au métier

Le CAP et le bac professionnel sont les diplômes de base exigés par les employeurs qui privilégient les formations par apprentissage.

Après la 3e

  • CAP menuisier installateur ; menuisier fabricant ; menuisier aluminium-verre

Niveau bac

  • Bac professionnel technicien menuisier-agenceur, technicien de fabrication bois et matériaux associés ; menuiserie aluminium-verre

  • BP menuisier ; menuisier aluminium-verre

En savoir plus

Ressources utiles

http://www.lebatiment.fr

Site édité par la Fédération française du bâtiment (FFB) pour promouvoir la profession.

http://www.metiers-btp.fr

Site de l'Observatoire prospectif des métiers et qualifications du BTP.

http://www.compagnons-du-devoir.com

Association ouvrière des Compagnons du Devoir et du Tour de France.

http://www.ccca-btp.fr

Comité central de coordination de l'apprentissage du BTP.