Portrait

Béatrice Millerioux Henriksen, social media manager

Publication : 26 octobre 2022

Créer, fédérer, développer... Béatrice, social media manager, anime des communautés de joueurs et assure la visibilité d’une marque sur les réseaux sociaux. "Le métier va bien au-delà des enjeux commerciaux : la qualité d’écoute et l’intérêt pour les joueurs sont essentiels !"

Interagir au quotidien

Des notifications, des problèmes signalés par les joueurs, un journaliste ou un streamer en quête d’une clé d’activation pour accéder au jeu… dès le lundi, Béatrice effectue une revue de détail de l’actualité des réseaux sociaux pour le compte de l’éditeur de jeux qui l’emploie. "Mon rôle est d’assurer une présence de qualité sur les réseaux sociaux. Créer, développer et maintenir des communautés passe par la mise en ligne de contenus et une interaction presque quotidienne avec les communautés de joueurs."

Se démarquer

Autre mission : créer des contenus pertinents. "Je poste deux à trois fois par semaine et par jeu en fonction des profils qui nous suivent sur les réseaux, des tendances... et je prépare plusieurs posts en avance", précise Béatrice. Aujourd’hui, le catalogue de Twin sails interactive propose des jeux indépendants pour lesquels il faut faire exister de nouvelles communautés. "L’objectif est de se différencier malgré une offre exponentielle et un secteur assez saturé. Un jeu déjà bien reçu par les joueurs mais mis en valeur par un très gros streamer a été un succès, avec un million de followers aux États-Unis !".

Veille et écoute

Outil indispensable, la veille mobilise Béatrice plusieurs heures par semaine. "Il faut se tenir constamment informé des nouveautés, des grosses productions en cours, de tout ce qui peut se passer. " Si la finalité du métier reste de convaincre et de vendre des jeux, les qualités requises vont bien au-delà du marketing. "Avoir des interactions quotidiennes avec des joueurs nécessite d’être très tolérant, attentif aux sensibilités des communautés, très humain."

Son parcours

"Très jeune, j’ai regardé mon grand frère jouer aux jeux et c'est comme ça que j’ai commencé à m’y intéresser ! se souvient Béatrice. L’offre a explosé durant mon enfance, et surtout mon adolescence avec l’arrivée de jeux centrés sur de belles histoires, qui traitent de sujets comme le deuil, la dépression, la découverte de soi, etc. J’ai grandi avec le développement de ces univers variés, plus profonds, plus forts, qui peuvent parfois aider les joueurs à avancer dans leur vie, à répondre à certaines problématiques… c’est ce qui me plaît aussi."

Porté par son intérêt pour les autres et ses qualités relationnelles, Béatrice a progressivement choisi de s’orienter vers le community management. "J’aime exercer mon métier avec empathie et sincérité, des qualités essentielles à mes yeux. On a des interactions directes, une responsabilité dans les échanges avec les joueurs. Il faut peser chaque mot, être très tolérant, attentif aux sensibilités des communautés. Cet aspect humain me motive énormément."