Collection : le chef-d’œuvre en voie professionnelle

Une exposition ludique en CAP

Date de publication : 26 septembre 2023

Avec la classe de 2ᵉ année de CAP accompagnement éducatif petite enfance, Muthaëla, Emma et Stéphanie préparent une exposition ludique pour enfants dans un espace culturel de la ville. Des jeux d'éveil sensoriel aux décors, tout est fait à la main dans ce chef-d'œuvre.

Image d'illustration, crédit photo ci-après

Au lycée Liberté de Romainville (93), la classe de 2ᵉ année de CAP accompagnement éducatif petite enfance conçoit des activités sensorielles pour une exposition, en guise de chef-d'œuvre.

Les sens en éveil

"Une petite fille perdue en forêt rencontre des ours qui l'aident à retrouver son chemin. À la fin de l'histoire, ils mangent des fraises ensemble", raconte Liliane, animatrice de l’exposition avec sa classe de CAP accompagnement éducatif petite enfance. En s'inspirant de spectacles participatifs vus avec ses professeurs, le groupe a conçu des activités sensorielles, comme ramasser des pommes de pin et toucher des coquillages au fond d'une boîte. Des jeux de saut et du coloriage serviront à la motricité des enfants.

En matière de décors

"Ce qui m’a le plus plu ? La création des décors", répond sans hésiter Muthaëla. Les idées ont pris forme, grâce à l'aide d'une artiste plasticienne en cours d’année, jusqu'au jour de l’installation de l'exposition dans un espace culturel de la ville. Là, Muthaëla, Emma et Stéphanie accrochent du papier bulle, pour laisser filtrer par transparence des lumières bleues qui rappellent l'océan. Autre décor, nouvelle ambiance : une banquise de polystyrène avec des pingouins en carton.

Création musicale

Souffle du vent, écoulement d'eau, chants d'oiseaux… "Nous avons enregistré des bruits extérieurs et les avons mixés à nos voix, pour créer nos propres musiques, avec une ingénieure du son", racontent fièrement les élèves. La veille de l'exposition, la classe côtoie même des techniciens chargés d’installer le matériel de son et lumière en salle. Un changement toutefois : les visiteurs seront plus jeunes que prévu. Heureusement, les élèves savent adapter les animations grâce aux stages de CAP réalisés en crèche.

Et après le CAP accompagnement éducatif petite enfance ?

Muthaëla souhaite se former au métier d'aide-soignante ; d’autres camarades, à celui d'auxiliaire de puériculture. Stéphanie vise un bac pro accompagnement, soins et service à la personne, puis des études d'infirmière puéricultrice. Certains élèves comme Emma veulent travailler après le CAP, par exemple en tant qu'ATSEM (agente territoriale spécialisée des écoles maternelles, sur concours).