Ma première année en...

CAP arts et techniques du verre

option décorateur sur verre

Image d'illustration, crédit photo ci-après

En 2e année de CAP arts et techniques du verre au lycée des métiers d’art et du design Lucas de Nehou-École du verre à Paris (75), Juliette revient pour nous sur cette formation qui la passionne. Son objectif : maîtriser les différentes techniques de décoration sur verre.

Pourquoi avoir choisi d’entrer en CAP ?

Après sa 3e, Juliette a suivi une seconde et une première générale avec des enseignements scientifiques avant de changer de voie. "Impossible pour moi de rester toute la journée derrière un bureau, je suis sans cesse en mouvement", explique la jeune fille qui a multiplié les activités depuis petite : danse, chant, peinture à l’encre de chine, et même rugby et pompier junior ! "J’ai la chance d’avoir grandi dans une famille d’artistes. Grâce à mon père, j’ai pu faire un stage dans un atelier qui travaillait le verre, ça m’a tout de suite plu !" Juliette est d’abord attirée par l’option vitrail, mais faute de places, elle intègre l’option décorateur sur verre. "Au final, je suis ravie car la palette des techniques est vaste, et on peut travailler après dans différents secteurs (décoration d’intérieur ou d’extérieur, arts de la table…)."

Ce qui change par rapport au collège ?

 "Il y a des profils variés, des bacheliers et même des professionnels en reconversion. Les échanges entre nous sont très intéressants", note Juliette. Autre grand changement par rapport au collège : le travail en atelier. "En décoration, nous avons accès à différentes salles qui nous permettent de nous former à des techniques variées et d'apprendre à utiliser les nombreuses machines de l’école (fours, tables à découpes, perceuse, tour de taille…) !", explique Juliette en nous faisant visiter les ateliers (voir le diaporama sonore).

Quels sont les principaux enseignements ?

Peinture, gravure, polissage, taille, collage, sablage, sérigraphie… En décoration sur verre, Juliette se forme à une grande variété de techniques. Dans cette option, l’objectif est d’apprendre à transformer le verre par divers procédés, à fabriquer des pièces en verre de formes variées et à les décorer en utilisant diverses techniques. Actuellement, les élèves de CAP travaillent sur un paravent en verre pour les JO de 2024, en collaboration avec ceux de l’option vitrail (voir Ma 1re année en vitrail). "On va venir graver, par la technique du sablage, des sportifs des nouvelles disciplines de la compétition, comme le skateboard ou l’escalade. Un autre projet a consisté à faire le portrait d’une personnalité sur un morceau de verre, j’ai choisi Dali !"

Ce qui plaît dans cette formation ?

En plus du travail en atelier, Juliette apprécie les enseignements en technologies et en arts appliqués "Je découvre plein de choses, s’enthousiasme-t-elle. Je m’attendais à ne pas aimer la techno, comme au collège, mais ça n’a rien à voir !" Ces cours portent notamment sur l’étude des matériaux, leur origine, la composition et les caractéristiques du verre, la mise en forme à chaud et à froid..., mais aussi l’histoire de l’art, qui aborde les différents styles et époques. La jeune femme a également aimé les stages réalisés pendant son CAP : en miroiterie et auprès d’un plasticien verrier. "C’est un créateur très reconnu dans le secteur. J’ai notamment travaillé avec lui sur un projet pour une boutique Cartier."

Quelles sont les difficultés rencontrées ?

 "Le français et l’histoire-géographie ne m’intéressent pas trop, car ça reste des matières très générales", explique Juliette. Il lui a également fallu apprendre à se servir d’outils et de machines parfois complexes. "Couper en cercle en verre par exemple requiert beaucoup de dextérité ! Ça a l’air simple mais ça ne l’est pas du tout ! Il faut y aller très doucement, on a des outils spécifiques, si on appuie un peu trop ça casse, sinon ça ne coupe pas..." Autre aspect à intégrer dès le début de l’année : le port des équipements de protection indispensables en atelier.

Et après ?

Juliette souhaite poursuivre ses études en BMA verrier décorateur dans son lycée, suite logique du CAP. L’année prochaine, elle a déjà prévu de faire un stage chez Baccarat, entreprise verrière et manufacture de cristal reconnue. Et après ? "Pourquoi pas entamer un tour de France puis d’Europe pour échanger avec des artisans et ensuite lancer mon entreprise !"