Parcoursup

Parcoursup : la plateforme
d’inscription dans le supérieur

Publication : 20 décembre 2023

Les demandes d’inscription dans la plupart des formations de l’enseignement supérieur, sélectives ou non sélectives, se font via la plateforme Parcoursup. Principaux points à retenir.

Image d'illustration, crédit photo ci-après

Les candidats concernés par Parcoursup sont les élèves de terminale et les étudiants en réorientation. Ils peuvent formuler jusqu'à 10 vœux pour s'inscrire dans une 1ʳᵉ année de formation du supérieur.

Pour qui ?

Les futurs bacheliers souhaitant poursuivre leurs études dans l’enseignement supérieur (licences, STS, IUT, CPGE, écoles d’ingénieurs, instituts de formation en soins infirmiers, établissements de formation en travail social, formations proposées par la voie de l’apprentissage, etc.) doivent s’inscrire sur Parcoursup. Ils pourront formuler leurs vœux de formations, recevoir les propositions des établissements et y répondre. Les bacheliers des années antérieures, les apprentis et les étudiants en réorientation sont également concernés par cette procédure s’ils souhaitent s’inscrire ou se réinscrire en 1re année.

10 vœux non classés

Le candidat peut émettre jusqu’à 10 vœux sans avoir besoin de les classer par ordre de préférence. Certains établissements demandent une lettre de motivation. Elle permet d'expliquer pourquoi vous candidatez à cette formation. Le conseil de classe du 2e trimestre examinera les vœux saisis et inscrira son avis dans une "fiche Avenir" qui sera transmise aux établissements demandés. Ces derniers prendront en compte cet avis pour répondre aux candidats, ainsi que la correspondance entre le profil du candidat et ses motivations, et les attendus de formation.

À noter

Il est possible de formuler 10 vœux supplémentaires pour les formations en apprentissage. La date limite de saisie des vœux en apprentissage peut varier d'un établissement à l’autre.

Les sous-vœux

Chaque sous-vœu correspond à une formation dans un établissement donné. Cela permet de choisir une spécialité de BTS ou encore une CPGE avec ou sans internat dans plusieurs établissements. Le candidat formule alors un vœu multiple, composé de plusieurs sous-vœux. Le nombre de sous-vœux maximum dépend du type de formation (par exemple, 10 sous-vœux pour les BTS, BUT, CPGE, DNMADE, etc. ; 5 pour certaines formations du paramédical ; illimités pour les écoles d'ingénieurs ou commerce, l'accès santé, les IEP...)

Les propositions des établissements

À partir de fin mai, les candidats recevront les premières propositions.

Pour les formations non sélectives (universités), lorsque le nombre de vœux reçus est supérieur au nombre de places disponibles dans un établissement, les vœux des candidats sont étudiés à partir d’une lecture du dossier au regard de la formation demandée. L’université peut répondre :

  • soit admis dans la licence demandée ("oui") ;
  • soit admis dans la licence demandée à condition de suivre un parcours de formation dans les conditions proposées par l’université pour acquérir les compétences attendues ("oui si") ;
  • soit "en attente" qu’une place se libère.

Les candidats aux formations sélectives dans un lycée (CPGE et STS), en IUT ou dans une école peuvent recevoir les réponses suivantes :

  • soit admis dans la formation demandée ("oui") ;
  • soit refusé ("non") ;
  • soit "en attente" qu’une place se libère.

Les réponses des candidats

Le futur étudiant devra répondre à ces propositions en acceptant celle qui lui convient si elle est positive, ou en éliminant au fur et à mesure celles qui l’intéressent moins. Même s’il accepte une proposition, il pourra garder ses vœux "en attente" jusqu’à la fin de la procédure. Mais dans tous les cas, il ne pourra conserver qu’un seul "oui" ou "oui si", en plus de ses éventuels vœux en attente.

À noter

Entre le 1er et le 3 juillet, les candidats qui ont toujours des vœux en attente devront les classer par ordre de préférence. Cet ordre de priorité sera pris en compte par la plateforme notamment pour l’envoi des dernières propositions à la fin de la phase d’admission.

Des solutions pour les candidats sans proposition

À partir de la mi-juin, la phase complémentaire permet de formuler jusqu’à 10 nouveaux vœux dans des formations qui offrent encore des places disponibles.

À partir du 4 juillet, les candidats peuvent demander l'aide de la CAES (commission d'accès à l'enseignement supérieur) de leur académie. Cet accompagnement permet aux candidats d'accéder à des propositions de formations ou à d'autres solutions (DU paréo, classe passerelle...) en fonction de leur situation et de leur projet. Il est possible de contacter la commission via leur dossier Parcoursup, en cliquant sur "Je sollicite l'accompagnement personnalisé de la CAES".

Une aide aux candidats

Dès le 17 janvier 2024, une assistance sera mise en place pour répondre aux questions des candidats et de leur famille, accessible via le numéro vert 0 800 400 070, la messagerie du dossier Parcoursup et les réseaux sociaux de la plateforme.

La phase complémentaire

Les candidats, qu'ils soient déjà inscrits sur Parcoursup ou non, ont la possibilité de formuler de nouveaux vœux de formation sur la plateforme. Le moteur de recherche de la phase complémentaire permet de chercher des formations qui proposent encore de la place et d'y candidater.

La phase complémentaire est ouverte du 11 juin au 12 septembre 2024 (formulation de vœux possible jusqu'au 12 septembre).

Plus d'informations sur la page dédié à la phase complémentaire sur le site de Parcoursup.