Employé / employée de pressing

Un chewing-gum collé sur un vêtement, un blouson à nettoyer à sec, une nappe tachée avec du vin... L'employée ou l'employé de pressing doit nettoyer les articles textiles ordinaires ou délicats qui lui sont confiés et les rendre aux clients " comme neufs ".
Niveau minimum d'accès :  CAP ou équivalent
Salaire débutant :  1767 €
Statut :  Statut salarié

Synonymes : Agent/e polyvalent/e de pressing

Métiers Associés : Teinturier/ère et blanchisseur/euse

Secteur professionnel : Maintenance

Centre d'intérêt : Je veux travailler dans le commerce

Le métier

L'accueil du client

L'employé ou l'employée de pressing renseigne le client, réceptionne les articles à traiter, les numérote. Il ou elle identifie les taches qui nécessitent un traitement spécifique et enregistre les paiements.

Le tri et le traitement

Pour redonner leur aspect d'origine aux articles qu'on lui confie, il lui faut trier les couleurs et les matières, brosser les parties les plus sales, prédétacher et mettre en machine, en choisissant le cycle de nettoyage et de séchage adapté. Les tissus sont ensuite vérifiés et, parfois, traités de nouveau pour les taches résistantes.

L'apprêtage et la finition

Touche finale : le repassage. Automatisé avec presse à repasser ou mannequin de repassage dans les pressings traditionnels, manuel avec centrale vapeur dans les pressings " écologiques ", l'employé ou l'employée de pressing sait utiliser le matériel sans brûler les tissus. Les articles sont ensuite vérifiés, mis sous housse et stockés sur des portants en attendant le retour du client.

L'entretien des machines

Avant et après l'utilisation des machines, l'agent ou l'agente veille à leur bon fonctionnement. Cet entretien varie selon la méthode de nettoyage utilisée : solvant chimique (le perchloréthylène a été interdit) ou procédé plus écologique (à base de silicone ou d'eau).

En vidéo

Compétences requises

Sens du commerce

Comme dans tous les métiers en contact avec le public, mieux vaut être doté d'un bon sens relationnel afin de gérer les exigences de la clientèle. Il faut savoir faire preuve d'amabilité et avoir le sens du commerce.

Soin et précision

L'employé ou l'employée de pressing exerce un métier technique : connaissance des caractéristiques des textiles, maîtrise de l'ensemble des techniques de nettoyage et de repassage pour choisir le traitement le plus adapté, entretien du parc machines... Ces agents doivent être soigneux et perfectionnistes, car seul un résultat impeccable permet de fidéliser la clientèle.

Rapidité et organisation

" Vite et bien ", telle est la devise des employés de pressing. Il doivent en effet être capables de travailler dans des délais très courts pour répondre aux attentes de la clientèle et faire face à d'éventuels travaux urgents impromptus. Un bon sens de l'organisation permet de respecter les contraintes de temps. Pour les artisans, il est impératif de posséder des solides bases en gestion.

Où l'exercer ?

En entreprises artisanales ou dans l'industrie

Les pressings sont des entreprises artisanales traitant l'essentiel du travail sur place. Ils sont implantés au sein des villes ou dans les galeries commerciales. Dans l'industrie, les employés sont appelés blanchisseurs, car ils utilisent des procédés de nettoyage à l'eau pour blanchir d'énormes quantités de linge utilisées dans les hôpitaux, les maisons de retraite, les hôtels...

Indépendant ou franchisé

Les employés de pressing peuvent travailler chez un teinturier indépendant ou, de plus en plus fréquemment, dans un commerce appartenant à une chaîne de nettoyage à sec. Selon la taille du magasin, l'agent ou l'agente pressing exerce une activité polyvalente ou spécialisée ; il ou elle travaille seul/e ou en équipe. L'activité peut aussi s'exercer dans une société de services ou d'hébergement en contact avec les clients.

Un métier physique

Les journées de travail s'exécutent debout, avec des températures élevées.

Les études

Après la 3e

2 ans pour préparer le CAP métiers de l'entretien des textiles option A blanchisserie ou option B pressing ; ou 3 ans pour le bac professionnel métiers de l'entretien des textiles option B pressing.

CAP ou équivalent

bac ou équivalent

Emploi et secteur

Le boom des chaînes

Même si plus de 90 % des foyers possèdent une machine à laver, de nombreux articles nécessitent encore le passage en pressing. Les chaînes de magasins franchisés (5 à Sec, Bleu Lavande, Clean City, Sequoia Pressing, Auqualogia, etc.) ont connu un fort taux de croissance. C'est dans les grandes villes et dans les stations touristiques que les besoins sont les plus importants. Les employeurs sont à la recherche de professionnels polyvalents, capables de s'intégrer rapidement au sein de l'entreprise. Des formations à d'autres services complémentaires sont possibles : nettoyage de fourrure, tissus d'ameublement, tapis, cuir...

Se mettre à son compte

L'employé ou l'employée de pressing peut évoluer et prendre des responsabilités croissantes : coordination d'équipe, assistanat du responsable du point de vente. Pour se mettre à son compte et devenir teinturier ou teinturière, il ou elle devra investir entre 90 000 et 120 000 € environ pour acheter un fonds de commerce, du matériel, des équipements... Autre solution, parfois moins coûteuse : reprendre une entreprise. Dans tous les cas, des connaissances en gestion et en comptabilité devront être acquises pour permettre cette évolution de carrière.

Secteur

Salaire du débutant

À partir du Smic.