Inspecteur / inspectrice
des douanes, des finances publiques
ou du travail

L'inspecteur employé par les Douanes, la DGFiP (Direction générale des finances publiques) ou l'Inspection du travail est un cadre de la fonction publique de catégorie A. Expert en droit, il possède aussi des qualités humaines.
Niveau minimum d'accès :  Bac + 3
Salaire débutant :  1851 €
Statut :  Statut fonctionnaire

Secteur professionnel : Fonction publique

Centres d'intérêt : J'aime jongler avec les chiffres, J'aime organiser, gérer

Le métier

Douanes : des rôles variés

L'inspecteur des douanes et droits directs exerce des fonctions variées dans les branches d'activité de la douane : branche de l'administration générale et des opérations commerciales, branche de la surveillance. Au sein de l'administration générale par exemple, en tant qu'agent poursuivant, il représente les douanes en justice. Au service des opérations commerciales, il vérifie en tant qu'analyste ou enquêteur la régularité des opérations commerciales des entreprises pour rechercher les fraudes (fausses déclarations, non respect des normes...). Affecté à la surveillance, il est chargé d'enquêtes judiciaires dans le cadre de procédures douanière, économique et financière.

Finances publiques : un expert fiscal et financier

L'inspecteur des finances publiques occupe plusieurs fonctions dans les domaines de la fiscalité, de la gestion publique ou du contrôle. Il est responsable du recouvrement des impôts des particuliers et des entreprises, met en application tout ce qui relève des contrôles fiscaux et des dossiers contentieux. Il peut exercer des fonctions d'huissier. Il assure aussi un contrôle de la comptabilité et des dépenses et recettes de l'État, des organismes publics et des collectivités territoriales. Il peut encore, selon les cas, occuper des fonctions de chargé de valorisation du patrimoine de l 'Etat 

Travail : contrôler l'application du droit

L'inspecteur du travail, quant à lui, contrôle l'application du droit du travail (code du travail, conventions et accords collectifs) au sein des entreprises en matière de santé, de sécurité, d'hygiène, de conditions de travail et de droits des salariés (durée du travail, discriminations...).

Compétences requises

Chevronnés en droit

Globalement, tous les inspecteurs doivent avoir des compétences en droit (droit budgétaire, droit civil, droit douanier, droit fiscal, droit des sociétés, droit commercial, droit du travail), et pour certains avoir un goût prononcé pour la comptabilité, les chiffres. Ils doivent également se montrer rigoureux, organisés, discrets et habiles négociateurs en cas de conflit. Sans oublier l'honnêteté et l'impartialité... tout en sachant faire preuve d'autorité, de sang-froid.

Sens des relations humaines

Enfin, tous les inspecteurs doivent avoir le sens des investigations, des contacts humains, du dialogue et de l'écoute ainsi qu'une grande expérience de la vie des entreprises. D'autres connaissances, spécifiques, peuvent se révéler utiles, comme, par exemple, des connaissances scientifiques pour l'inspecteur des finances qui travaille dans un service du cadastre et qui doit savoir actualiser les plans liés à la propriété foncière.

Où l'exercer ?

Tous fonctionnaires

Les inspecteurs des douanes, des finances publiques ou du Travail sont tous des fonctionnaires (catégorie A) employés par un ministère. Les inspecteurs des douanes et des finances publiques dépendent du ministère de l'Économie, des Finances. Les inspecteurs du Travail sont employés dans une direction (régionale ou départementale) du ministère du Travail, de la santé et des solidarités.

Dans un bureau ou sur le terrain

Les inspecteurs peuvent exercer sur plusieurs lieux de travail : au centre des impôts, au service de publication foncière, à la brigade fiscale, à la trésorerie, dans un ministère ou une section de contrôle du travail, au bureau des douanes... Ou évoluer sur le terrain : chez les particuliers ou dans les entreprises, en zone frontalière, dans une aérogare, un port, une gare ferroviaire, un centre de fret... En général, leurs horaires sont fixes mais ils peuvent être amenés à en changer en fonction des dossiers traités et des délais impartis. Encadrant des équipes de contrôleurs, les inspecteurs sont des managers qui savent travailler en équipe.

Les études

Après le bac

3 à 5 ans pour obtenir une licence, un BUT, un diplôme d'école de commerce, d'IEP (institut d'études politiques) ou un master avant de se présenter aux concours d'entrée d'inspecteur.

Emploi et secteur

Des postes convoités

Les inspecteurs des douanes, des finances publiques ou du Travail sont des fonctionnaires recrutés sur concours accessible avec un bac + 3. Ces postes sont très demandés mais... peu nombreux (entre 40 et 70 ouverts chaque année).

Une vraie évolution de carrière

D'une façon générale, les inspecteurs des douanes, des finances publiques ou du Travail ont de réelles perspectives de carrière. Souvent, ils évoluent vers des postes d'encadrement supérieur, avec des affaires ou des dossiers plus importants en charge. Par exemple, l'inspecteur des impôts peut accéder au grade d'inspecteur divisionnaire, puis à celui d'inspecteur principal. L'inspecteur du Travail, au grade de directeur adjoint ou de directeur du travail. Le passage d'un ministère à l'autre est aussi facilité à ce niveau hiérarchique.

Secteur

Salaire du débutant

1851 euros brut par mois en début de carrière (pour les inspecteurs des douanes (+ pimes mensuelles). 2282 euros brut en début de carrière pour un inspecteur des finances publiques (+ primes mensuelles).