< Retour à la page précédente < Revenir à la version courte

Fiche métier

mécanicien / mécanicienne de maintenance des matériels agricoles ou d'espaces verts

Le mécanicien de maintenance des matériels agricoles ou d'espaces verts effectue l'entretien périodique des matériels qui lui sont confiés. Il assure les réglages et repère les anomalies qui pourront faire l'objet d'une intervention plus poussée.

  • Mécanicien en maintenance des matériels
  • Mécanicien spécialisé en maintenance des matériels
  • Technicien itinérant en maintenance des matériels
  • Mécanicien réparateur en matériel agricole
  • Les Métiers Animés: Mécanicien-réparateur/Mécanicienne-réparatrice en matériel agricole

Le métier

Nature du travail

Entretien et petites réparations

Graissage, vidange, changements de pièces usées ou défectueuses, révisions générales sont les tâches principales du mécanicien de maintenance, particulièrement en hiver lorsque les machines sont davantage au repos. À partir du printemps, selon la structure dans laquelle il travaille, il peut se déplacer pour aller effectuer des dépannages en urgence.

Sur les machines agricoles

Tracteur, moissonneuse-batteuse, trayeuse... le mécanicien entretien un large parc de machines sur lesquels il se forme constamment, au rythme des évolutions techniques. Les automatismes et les systèmes embarqués étant de plus en plus présents dans les engins agricoles, le mécanicien de maintenance les paramètre et reprogramme en fonction des besoins de son client. Pendant les travaux des champs, il se tient prêt à intervenir en urgence pour un dépannage, afin de ne pas bloquer la récolte.

Sur les matériels d'espaces verts

Motoculteur, tondeuse, taille-haie ou encore tronçonneuse sont les appareils que le mécanicien de maintenance des matériels d'espaces verts doit entretenir ou réparer au fil de l'année. Il contrôle chaque pièce avant de rendre l'appareil à son propriétaire, afin que celui-ci puisse travailler en toute sécurité.

Compétences requises

Évolution des techniques

Pulvérisateurs automatisés, tracteurs communicants avec systèmes embarqués, drones d'observation télécommandés : de plus en plus, l'assistance par ordinateur commande et contrôle les rouages. Les machines sophistiquées imposent de connaître l'électronique et l'informatique, autant que la mécanique, la pneumatique ou l'hydraulique. Le mécanicien de maintenance doit être polyvalent et curieux pour faire évoluer ses connaissances.

Une dose de débrouillardise

Autonome, le mécanicien de maintenance doit prendre le temps de comprendre la machine qu'il a devant lui et son problème. Il cherche toujours à apprendre du terrain pour augmenter ses compétences. La nouveauté ne lui fait pas peur si elle augmente son efficacité. Il veille à respecter les réglementations en matière de sécurité. Observateur, méticuleux, organisé, il s'adapte en permanence aux nouveaux clients, nouvelles pannes, nouveaux matériels. Une dose de débrouillardise est souvent nécessaire.

Un bon contact

Qu'il travaille en atelier ou au contact des clients, le mécanicien de maintenance doit avoir le sens du contact. Une grosse panne peut se résoudre à plusieurs et il ne faut pas hésiter à demander de l'aide et à partager ses connaissances. Il doit aussi être à l'écoute des utilisateurs pour comprendre ce qui s'est passé en cas de panne ou de problème récurrent. Le permis de conduire est souvent exigé pour être mobile et autonome.

Où l'exercer ?

Lieux d’exercice et statuts

Employeurs variés

Le mécanicien de maintenance peut travailler chez un vendeur ou un importateur de machines agricoles ou d'espaces verts. Il s'occupe alors de la mise au point du matériel neuf : montage, contrôle, essais... S'il travaille dans une entreprise de travaux agricoles, ruraux et forestiers, une coopérative d'utilisation de matériel agricole (Cuma) ou une collectivité, il sera plus tourné vers l'entretien et la réparation

Pas de routine

Ses activités sont variées : entretien courant, déplacement sur une exploitation ou un chantier de taille, réparations.... et peuvent durer 1 h comme 1 journée. Son travail est également rythmé par les saisons. En période de pointe, les déplacements sont fréquents et les horaires chargés. Il peut parfois être d'astreinte (le soir et le week-end) pour ne pas risquer de bloquer les travaux des champs ou un élagage en cours.

Seul ou en équipe

Dans les grosses structures, le mécanicien fait partie d'une équipe encadrée par un responsable d'atelier. Le travail d'équipe est important, notamment pour partager les informations et connaissances. Le mécanicien bénéficie cependant d'une grande autonomie dans son activité et peut être amené à côtoyer les utilisateurs des engins, notamment pour la partie réglage.

Carrière et salaire

Salaire

Salaire du débutant

Du Smic à 1900 euros brut par mois.

Intégrer le marché du travail

Embauches réelles

Le secteur de la maintenance des matériels agricoles et d'espaces verts est dynamique et recrute. La profession estime que d'ici à 2026, 9 660 postes seront à pourvoir. Les mécaniciens bien formés et/ou qui ont acquis de l'expérience sont particulièrement recherchés, notamment par les concessionnaires, qui recrutent en nombre. Les 2 700 PME (petites et moyennes entreprises) du secteur ont également besoin de renouveler leurs effectifs.

Personnel qualifié

Les machines et engins, dotés de toujours plus d'électronique, de pneumatique, d'hydraulique, etc. exige un personnel qualifié et parfois spécialisé pour les remettre en état. La réparation et le SAV (service après-vente) sont de bonnes écoles pour connaître parfaitement le matériel. La formation se fait tout au long de la carrière, au gré des évolutions techniques et des nouveaux équipements.

Possibilités d'évolution

Avec une certaine expérience, parfois associée à une formation complémentaire, le mécanicien de maintenance peut prendre en charge des machines de plus en plus complexes. Il prépare des devis et reçoit éventuellement les clients. Par la suite, il peut viser un poste de chef d'atelier ou d'encadrement (d'une équipe de SAV, par exemple). Il organise alors le travail, conseille la clientèle, gère les interventions et veille à leurs bonnes réalisations, valide et suit les devis, gère les garanties...

Accès au métier

Accès au métier

La technicité des machines tire le niveau de qualification vers le haut. Les employeurs cherchent en priorité des candidats de niveau bac + 2 .

Après la 3e

  • CAP maintenance des matériels options matériels agricoles ; matériels d'espaces verts

Niveau bac

  • Bac professionnel maintenance des matériels options matériels agricoles ou matériels d'espaces verts ; agroéquipement
  • BP agroéquipement, conduite et maintenance des matériels
  • BPA travaux de conduite et entretien des engins agricoles (TCEEA)

Niveau bac + 2

  • BTSA génie des équipements agricoles (GDEA)
  • BTS techniques et services en matériels agricoles (TSMA)

En savoir plus

Ressources utiles

http://www.sedima.fr

Site du Syndicat national des entreprises de service et distribution du machinisme agricole, d'espaces verts et des métiers spécialisés (élevage, irrigation, viticole-vinicole...).

http://www.unemploialacle.fr/metiers/

Site d'information sur les métiers et les formations du secteur de la maintenance des machines agricoles et des espaces verts.

http://www.aprodema.org

Site de l'Association pour la promotion des métiers et des formations en agroéquipement.

http://www.maintenancedesmateriels.com

Site créé à l'initiative des organisations professionnelles des secteurs matériel agricole, matériel de travaux publics, matériel de manutention et matériel d'espaces verts.