Prototypiste en matériaux souples

Entre création et production, le prototypiste en matériaux souples fabrique les prototypes et maquettes de produits pour les industries de l'habillement, du textile, de la maroquinerie... ou de l'automobile et de l'aéronautique pour les tissus techniques.
Niveau minimum d'accès :  Bac ou équivalent
Salaire débutant :  1709 €
Statut :  Statut salarié

Synonymes : Maroquinier/ère metteur au point, Mécanicien/ne metteur au point en confection, Monteur/euse prototypiste, Prototypiste industriel/le

Secteur professionnel : Mode et industrie textile

Centre d'intérêt : Réparer, bricoler, j'adore ça

prototypiste en matériaux souples
Francesco Corticchia/iStock.com

Le métier

Nature du travail

Des applications variées

Selon le secteur, on l'appelle prototypiste industriel (pour créer un bas de soie, une tente, un gilet de sauvetage...), prototypiste en matériaux souples (pour les industries du cuir, de l'habillement) ou prototypiste chaussures. En s'appuyant sur le cahier des charges et le dessin du styliste, et du patron du modéliste, il réalise la pièce qui servira à lancer une production en série.

En amont de la production

Il tient compte des contraintes techniques (délais, matières premières) et des coûts de production. Il s'assure de la qualité des matériaux et définit le processus de coupe, de montage, contrôle la conformité esthétique, fonctionnelle et technique de la pièce. Il rédige ou adapte les fiches techniques qui seront transmises au bureau des méthodes avant le lancement de la production.

Amélioration continue

Le prototypiste travaille avec des modélisations en 3D mais monte également ses pièces à la main ou à la machine en veillant à la qualité comme aux coûts de revient. Il veille à optimiser la conception, à valider les formes et matières choisies, il contribue à l'amélioration des coûts et de la faisabilité des pièces. Si le produit est défectueux (toile de tente pas assez résistante, par exemple), à lui de chercher des solutions pour améliorer le produit final.

Compétences requises

Technique et polyvalent

Avec l'augmentation des délocalisations à l'étranger, les prototypistes sont plus polyvalents et doivent s'adapter à toutes les phases du prototypage : piquage, collage, coupe, piqûre et montage du vêtement, de la chaussure, de la boutonnière... Ils s'occupent ensuite des opérations de finition (repassage, bichonnage...). En un mot, ils doivent maîtriser l'ensemble du processus de fabrication.

Bon communicant

Le prototypiste fait le lien entre la création et la fabrication. Il communique en s'adaptant à chaque interlocuteur. Capable de former les équipes de production à une nouvelle méthode (montage ou boutonnière différente, etc.), il doit aussi se remettre en question quand ses proto sont refusés.

Un dessin numérique

Plus vite, plus vite, toujours plus vite... Dans cette industrie " modélisée " par les nouvelles technologies, les commandes sont express. Et le coup de main du dessinateur prototypiste ne suffit plus à suivre la cadence... L'ensemble des gabarits est désormais réalisé avec un logiciel de CAO (conception assistée par ordinateur). Au prototypiste d'allier informatique et travail manuel ! En phase d'industrialisation, il élabore également les différentes tailles du vêtement à partir d'un logiciel de PAO (publication assistée par ordinateur).

Où l'exercer ?

Lieux d'exercice et statuts

En temps et en règle

Impératifs et qualité de production, délais à respecter, normes de sécurité... le prototypiste suit à la lettre un nombre important de consignes. À lui aussi de supporter les pics d'activité, très différents selon les saisons et les périodes de collections (semaines de la mode, salons professionnels, commandes ou collaborations spéciales...). Dans la mode, il peut réaliser plusieurs dizaines de prototypes par saison.

Test en réel

Le travail du prototypiste a aussi pour but d'avertir les modélistes, les mécaniciens en confection et le bureau des méthodes sur les principales difficultés et anomalies rencontrées. Le prototypiste transmet notamment ses remarques aux ingénieurs. Il discute aussi avec les autres concepteurs, usineurs et techniciens avant la production définitive.

Assistance technique

Au lancement de la production, le prototypiste assiste les opérateurs en leur donnant de nombreux conseils. À lui de se montrer bon pédagogue tout en faisant preuve d'expertise technique et, si besoin, d'adaptation. Réactif, on attend du prototypiste qu'il apporte des solutions !

Carrière et salaire

Salaire

Salaire du débutant

a partir du Smic et jusqu'à 1900 euros brut par mois.

Intégrer le marché du travail

Petites et grandes entreprises

Il évolue aussi bien dans le secteur du luxe, dans les PME (petites et moyennes entreprises) ou les TPE (très petites entreprises), les grands groupes et dans les bureaux d'études ou ateliers de production pour l'aéronautique, l'automobile, le textile, l'horlogerie...

Différents secteurs d'activité

Quant à la réalisation des prototypes de produits et de petites séries, elle se fait davantage dans des entreprises de maroquinerie ou de chaussures, ou encore dans les usines qui réalisent des vêtements de protection. Certains prototypistes travaillent même à domicile.

Des perspectives d'évolution

Avant de devenir prototypistes, certains étaient... couturiers industriels, patronniers-gradeurs (concepteurs d'un patron pour produits de matériaux souples), selliers-garnisseurs (fabricants d'articles de cuir), etc. Après quelques années d'exercice, le prototypiste peut évoluer vers des fonctions de contrôle de production, d'encadrement et de responsable au sein du bureau d'études. Ce sont les bureaux d'études, le secteur du luxe et de la petite série qui recrutent l'essentiel des prototypistes en France, alors que la tendance est à la délocalisation pour la production en grande série du moyen de gamme.

Les formations et les diplômes

Si certains professionnels sont autodidactes, l'accès au métier s'exerce à 2 niveaux : avec le bac ou un bac + 2.

Niveau bac

  • Bac professionnel métiers de la mode-vêtements ; métiers du cuir, options chaussure ; maroquinerie

Niveau bac + 2

  • BTS métiers de la mode-vêtement ; métiers de la mode-chaussure et maroquinerie

bac ou équivalent

bac + 2

Emploi et secteur

Mode et luxe
Mode et industrie textile

Centre d'intérêt

Réparer, bricoler, j'adore ça