Aller au contenu

5 étapes pour réussir
dans la voie professionnelle

Je poursuis ma formation

Publication : 22 novembre 2021

Le CAP et le bac pro sont des diplômes qui permettent de s'insérer directement dans la vie active. Il est également possible, avec de bons résultats, de poursuivre ses études et de compléter sa formation. Brevet professionnel, brevet technique des métiers, mention complémentaire ou BTS, découvrez les poursuites d'études possibles. La plupart peuvent être préparés en apprentissage.

Après un CAP

En 1 an

  • La MC (mention complémentaire) pour se spécialiser à l'intérieur d'un même champ professionnel, par exemple la MC coiffure coupe couleur après un CAP coiffure.
  • Le DE (diplôme d'État), indispensable pour exercer dans certains domaines comme la santé ou le social.
  • La FCIL (formation complémentaire d'initiative locale) pour approfondir les compétences professionnelles et répondre aux besoins des entreprises en région.
  • Le CS du ministère de l'Agriculture (certificat de spécialisation) pour les titulaires d'un CAP agricole pour se former à des compétences variées utiles aux professionnels de l'élevage, de l'exploitation agricole, de l'aménagement paysager...

En 2 ans

  • Le bac professionnel dans une famille de métiers proche de son CAP pour compléter sa formation.
  • Le BP (brevet professionnel) pour approfondir la maîtrise d'un métier et avoir des connaissances en gestion pour créer son entreprise.
  • Le BMA (brevet des métiers d'art), après un CAP des métiers d'art, pour devenir spécialiste en conception et réparation d'objets d'art (horlogerie, ébénisterie...).
  • Le BTM (brevet technique des métiers) pour occuper un emploi qualifié (chef d'atelier, chef de fabrication).

Après un bac pro

En 1 an

  • Une classe passerelle pour se préparer au BTS : les élèves qui ont reçu un avis favorable du conseil de classe en terminale mais qui ne sont pas admis en BTS peuvent suivre une année de préparation pour réussir leur entrée dans le supérieur.
  • Le BP (brevet professionnel) pour approfondir la maîtrise d'un métier et avoir des connaissances en gestion pour créer son entreprise.
  • La MC (mention complémentaire) pour se spécialiser au sein d'un même champ professionnel, par exemple la MC art de la cuisine allégée, avec un bac pro cuisine ; MC AGSS (animation, gestion de projets dans le secteur sportif), après un bac pro du secteur tertiaire dans plusieurs spécialités : gestion-administration, commerce, métiers de la sécurité, vente, etc.
  • La FCIL (formation complémentaire d'initiative locale) pour se spécialiser, par exemple la FCIL technicien aéronautique sur commande numérique, après un bac pro industriel.
  • Le CS (certificat de spécialisation) pour les titulaires d'un bac pro du domaine de l'agriculture ou de l’agroalimentaire.

En 2 ans

  • Le BTS ou BTSA (brevet de technicien supérieur / BTS agricole) après un bac pro dans une même spécialité pour acquérir des compétences dans un domaine très précis.

Consultez "Après un bac pro : les formations en apprentissage"

Si certains bacheliers pro poursuivent une formation sous statut scolaire, la plupart optent pour une formation en apprentissage alternant cours et mise en pratique en entreprise. Pour connaître les débouchés des formations et les taux d'insertion vers l'emploi des jeunes à la sortie d'un CAP, bac pro ou BTS, consultez InserJeunes.