Vers un premier emploi :
questions-réponses

Publication : 8 septembre 2022

Diplôme en poche, vous êtes déterminé à trouver un emploi. Consultez les réponses aux questions les plus fréquentes pour commencer vos démarches.
©iStock
Rechercher un emploi demande de la méthode et de l'organisation.

 

Je me renseigne pour trouver un emploi

Après un contrat d’apprentissage, l’entreprise est-elle obligée de m’embaucher ?

L’employeur n’est pas tenu de vous engager. Mais sachez que vos 1res expériences en entreprise (stage ou contrat d’apprentissage) sont des atouts pour votre recherche d’emploi et pour valoriser vos compétences personnelles et professionnelles.

En apprentissage, si l’entreprise ne me garde pas, ai-je droit au chômage ?

Les contrats de travail donnent droit à des indemnités chômage, si vous avez travaillé pendant six mois minimum. Dès la fin de votre contrat d'apprentissage, inscrivez-vous à Pôle Emploi ou rapprochez-vous d'une mission locale. Retrouvez les lieux d'information pour vous aider.

Je n’ai pas obtenu mon diplôme. Ai-je des chances de trouver un emploi ?

Certains secteurs d'activité, comme l’hôtellerie, la restauration, la logistique et les services à la personne recrutent des personnes sans le bac, avec les statuts professionnels de saisonnier ou d'intérimaire. Il existe des contrats en faveur des jeunes, comme le PACTE (Parcours d'accès aux carrières de la fonction publique territoriale, hospitalière et de l'État) pour accéder à un emploi de catégorie C dans la fonction publique. La formation ne s'arrête pas à la fin du lycée ou du centre de formation.

Si vous avez entre 16 et 25 ans, vous pouvez préparer un retour en formation. Rapprochez-vous d'un CIO ou d'une mission locale.

La formation tout au long de la vie permet aussi d'obtenir une certification via la VAE (validation des acquis de l'expérience), si vous justifiez d'au moins 3 ans d’expérience.

Quels sont les différents types de contrats de travail ?

Les 2 contrats de travail les plus courants sont le CDD (contrat à durée déterminée) et le CDI (contrat à durée indéterminée). Il existe aussi des contrats de travail spécifiques en fonction de votre statut professionnel : apprenti, intérimaire, intermittent, saisonnier.

Le CDD (contrat à durée déterminée) est signé pour une durée précise (3 mois, 6 mois…). Il est renouvelable deux fois sous certaines conditions. Il peut comporter une période d’essai durant laquelle vous ou votre employeur pouvez rompre le contrat. En principe, si l’employeur vous garde au-delà de la date prévue de fin de contrat, votre CDD se transforme en CDI (contrat à durée indéterminée). En revanche, si le CDD n’est pas renouvelé, vous avez droit à une indemnité de fin de contrat hors cas particuliers (emplois saisonniers...).
Le CDI (contrat à durée indéterminée) ne précise pas la durée d’embauche… ce qui ne signifie pas que vous êtes embauché pour toujours, mais que vous êtes sur un emploi stable. Le CDI ne cesse qu’à la demande de l’employeur, votre initiative ou des deux… en respectant certaines règles (préavis, justification de rupture, licenciement).
Il vous est proposé quand vous êtes inscrit dans une entreprise de travail temporaire ou agence d’intérim. L’agence vous embauche et vous paye pour vous mettre à disposition d’une entreprise, le temps d’exécuter une mission précise et temporaire. Deux contrats sont signés : celui conclu entre l’agence et l’entreprise utilisatrice, et celui conclu entre vous et l’agence. À chaque nouvelle mission correspond un nouveau contrat.
Il existe des contrats spécifiques pour les jeunes peu diplômés afin de les aider à s'insérer sur le marché du travail. Le Pacte ouvert aux jeunes de 16 à 28 ans permet de rentrer dans la fonction publique avec un niveau de diplôme inférieur au baccalauréat. D'autres types de contrats en faveur des jeunes peuvent vous permettre d'élargir vos horizons tout en approfondissant vos compétences comme le Service civique.
Un contrat de professionnalisation est un contrat de travail. Il s’adresse :aux jeunes âgés de 16 à 25 ans révolus, sortis du système éducatif sans qualification professionnelle ou souhaitant compléter leur formation initiale ;aux demandeurs d’emploi âgés de 26 ans et plus pour obtenir une qualification professionnelle.

Que signifie salaire brut, salaire net et SMIC ?

Le salaire brut comprend : le salaire net, que vous percevrez à la fin du mois, et les charges salariales qui seront retenues sur votre bulletin de paie. Sur les offres d'emploi, le salaire est indiqué en brut. Le SMIC, le salaire minimum légal que tout salarié doit percevoir en France, peut aussi être indiqué.

Après ma formation, puis-je créer une entreprise ?

Oui. Rapprochez-vous du Pôle emploi, il propose des aides sous forme de conseils personnalisés et d'ateliers pratiques pour créé une entreprise. D'autres organismes spécialisés peuvent aussi vous accompagner dans vos démarches :

  • l’agence France entrepreneur ;
  • les chambres de commerce et de l'industrie ;
  • les chambres des métiers et de l’artisanat.

Renseignez-vous aussi auprès d'associations et de groupements d'entreprises.

J'organise ma recherche d'emploi

Mon contrat d’apprentissage se termine, que faire ?

Dès la fin de votre contrat d’apprentissage, vous pouvez :

  • signer un contrat en CDI ou CDD avec votre employeur ou un autre ;
  • signer un autre contrat d’apprentissage pour obtenir un diplôme dans un autre domaine ou de niveau supérieur. Par exemple, un apprenti en CAP peut poursuivre sa formation en bac pro, dans la même entreprise ou dans une autre ;
  • signer un contrat de professionnalisation pour obtenir une qualification professionnelle différente ou supérieure ;
  • vous inscrire à Pôle emploi en tant que demandeur d’emploi ou vous rendre dans la mission locale la plus proche de votre domicile.

Quels organismes peuvent m’aider dans ma recherche d’emploi ?

Pour faciliter vos démarches rapprochez vous d'organismes spécialisés dans la recherche d'emploi. Les équipes de Pôle emploi, des missions locales, des cités des métiers, du réseau information jeunesse peuvent vous aider pour trouver un employeur. Elles organisent des ateliers pour rédiger un CV et une lettre de motivation, sélectionner les annonces, candidater ou préparer un entretien d'embauche… Les candidats en situation de handicap peuvent solliciter le réseau Cap emploi et l’Agefiph (Association de gestion du fonds pour l'insertion des personnes handicapées) pour préparer leur recherche d'emploi. Ils proposent un accompagnement vers les contrats en alternance et l’insertion professionnelle. Rendez-vous aussi sur des salons et forums de l'emploi pour rencontrer des recruteurs.

Comment s’inscrire à Pôle emploi ?

Dès le début de vos recherches d'un emploi, contactez le Pôle emploi le plus proche de votre domicile pour vous inscrire comme demandeur d'emploi. Il est possible de s’inscrire en ligne. Un rendez-vous sera fixé pour rencontrer un conseiller. Munissez-vous de vos CV, certificats de travail, diplômes... Au cours de cette rencontre vous échangerez sur vos besoins, votre PPAE (projet personnalisé d’accès à l’emploi) sera défini. Sur le site du Pôle emploi, vous pourrez vous abonner aux offres d'emploi, créer un profil et déposer votre CV pour être visible des recruteurs. Vous pouvez aussi vous inscrire dans une agence d'intérim pour multiplier les opportunités.

Existe-t’il des aides financières pour faciliter ma recherche d’emploi ?

Oui, différentes aides financières peuvent être proposées par Pôle Emploi, comme l’aide à la mobilité ou le service complémentaire d’aide à la mobilité. Dans ce cas, vous devez être inscrit au Pôle emploi et répondre à certaines conditions pour pouvoir en bénéficier.

Comment organiser ma recherche d'emploi ?

Trouver un emploi demande méthode et persévérance. Voici quelques conseils :

  • Contactez vos anciens employeurs (stage, contrat d'apprentissage, jobs).
  • Discutez de votre recherche d'emploi avec votre entourage.
  • Rédigez votre CV.
  • Soignez votre lettre de motivation. Elle doit être concise, aborder vos expériences, mettre en valeur vos compétences et montrer votre intérêt pour l'entreprise.
  • Étudiez les annonces d'emploi sur les sites d'offres d'emploi ou la rubrique "recrutement" des sites d'entreprises.
  • Déposez votre candidature en ligne ou par courrier.
  • Envoyez des candidatures spontanées aux responsables des ressources humaines.
  • Déplacez vous dans les TPE (très petites entreprises), les entreprises artisanales ainsi que les PME (petites et moyennes entreprises).
  • Préparez vos entretiens d'embauche.
  • Soyez à l'heure, le jour de votre entretien avec le recruteur.

Pour trouver un emploi, faut-il s’inscrire sur les réseaux sociaux ?

Dans certains métiers et secteurs d'activité, valoriser son expérience et son parcours sur le web est un atout. Les réseaux sociaux professionnels tels que LinkedIn ou Viadéo permettent, entre autres de constituer un CV en ligne. Vous pouvez aussi présenter vos travaux (chef-d’œuvre, maquette, book photos, site web, etc.). Avant de vous lancer, il est indispensable de maîtriser leurs "codes" ou usages et de soignez votre identité numérique. La plupart des recruteurs vérifient l’identité numérique des candidats sur les moteurs de recherche. Les informations diffusées sur vous ou par vous sur Internet peuvent vous nuire. Pensez à paramétrer la confidentialité de vos comptes.

J'appréhende mes droits et devoirs

Que doit mentionner un contrat de travail ?

Un contrat de travail doit indiquer au minimum : la date de début du contrat, le lieu de travail, les fonctions que vous allez exercer, les horaires, les congés, etc. N’hésitez pas à demander au service des ressources humaines, de vous expliquer certains passages. Période d'essai et sa durée, clauses spécifiques, contraintes horaires... En signant votre contrat, vous l'approuvez et vous vous engagez à le respecter, de même pour les droits et obligations des salariés.

Qu’est-ce qu’une période d’essai ?

La période d’essai est une durée maximale légale préalable à l'engagement définitif et prévue dans le contrat de travail. Elle permet à l'employeur de s'assurer que vous convenez bien au poste et à l'inverse, que ce poste vous convient. Dans le cas contraire, le contrat de travail peut être rompu librement pendant cette période par l'employeur ou par vous, sans motiver les raisons.

Recruté à temps partiel. Quels sont mes droits ?

Les salariés à temps partiel ont les mêmes droits et obligations que les salariés à temps plein. Les horaires constituent la seule différence. Le salarié à temps partiel bénéficie de la même durée de congé que le salarié à temps plein, soit 2,5 jours ouvrables par mois de travail effectif chez le même employeur. Lorsqu'un salarié à temps partiel pose des jours de congés payés, il faut décompter tous les jours ouvrables inclus dans la période d'absence.

Qu’est-ce qu’une convention collective ?

Une convention collective est un accord passé entre des entreprises et des organisations syndicales. Cet accord fixe des règles de travail applicables aux salariés du groupement d’entreprise, en complément du Code du travail. Si votre contrat de travail ne mentionne pas la convention collective à laquelle vous êtes rattaché, vous trouverez cette information sur votre bulletin de paie.

Est-il possible de se former une fois entrée dans la vie active ?

La formation tout au long de la vie permet de reprendre vos études pour évoluer au cours de votre carrière. Quelle que soit votre situation, vous pouvez obtenir un diplôme ou un niveau de qualification pour acquérir de nouvelles compétences, renforcer vos connaissances ou valoriser votre expérience. Plusieurs dispositifs existent : le CPF (compte personnel de formation) pour suivre une formation qualifiante ou certifiante, et ce, jusqu'à votre départ à la retraite ; la VAE (validation des acquis de l'expérience) après au moins 1 an d'expérience professionnelle en rapport avec le contenu du diplôme ou titre visé, etc.