Les prépas scientifiques

Les prépas après
un BTS ou un BUT scientifique

Publication : 27 octobre 2023

Les ATS (adaptation technicien supérieur) et la prépa Agro-Véto post-BTSA et BTS, en 1 an, apportent aux étudiants ayant validé un BTS ou 2 (voire 3) années de BUT scientifique les compétences pour réussir en école d'ingénieurs ou vétérinaire.

Image d'illustration, crédit photo ci-après

Les prépas ATS et la classe Agro-Véto post-BTSA et BTS, accessibles après certains bac + 2 ou + 3, proposent une mise à niveau en sciences, français et anglais.

Prépa ATS génie civil

La prépa ATS génie civil est proposée dans 5 lycées (à Anglet, Caen, Laxou, Lille et Paris).

Elle s’adresse aux étudiants ayant validé un BTS ou 2 (voire 3) années de BUT orienté dans le génie civil, le bâtiment ou les travaux publics, mais aussi dans des domaines proches comme l'énergie ou la topographie.

Mathématiques, physique-chimie et génie civil (approfondissement en mécanique des structures, géotechnique, qualité des ambiances et des matériaux) sont les matières principales, complétées par du français et de l'anglais.

À l'issue de l'ATS génie civil, les élèves peuvent candidater aux sélections, sur concours ou dossier, des écoles d'ingénieurs en génie civil ou dans un domaine proche (domotique, énergie du bâtiment, etc.).

Prépa ATS ingénierie industrielle

La prépa ATS ingénierie industrielle est proposée dans 40 lycées.

Elle s’adresse aux étudiants ayant validé un BTS ou 2 (voire 3) années de BUT scientifique ou technologique, quelle que soit leur spécialité. Pour postuler, il faut faire parvenir, avant mi-mai environ, le dossier national de candidature au lycée correspondant à son premier vœu (trois vœux au maximum étant possibles).

Cette ATS, la plus généraliste, propose une formation scientifique équilibrée entre les mathématiques, la physique-chimie et les sciences industrielles (incluant 1 heure d'informatique). Français-philosophie et anglais complètent le programme.

Après une ATS ingénierie industrielle, les élèves peuvent :

  • présenter le concours national ATS (qui ouvre à une quarantaine d'écoles d'ingénieurs) ;
  • passer la banque d'épreuves DUT/BTS/BUT2 (pour une école ou une filière non proposée dans le cadre du concours ATS) ;
  • postuler à d'autres écoles organisant leur propre recrutement (sur dossier et/ou épreuves).

Prépa ATS métiers de la chimie

La prépa ATS métiers de la chimie est proposée dans 3 lycées (à Lyon, Paris et Valenciennes).

Elle s'adresse aux étudiants ayant validé un BTS ou 2 années (voire 3) de BUT dans le domaine de la chimie ou du génie des procédés, mais également dans d'autres spécialités comme la régulation industrielle ou l'environnement

La formation approfondit les mathématiques, la chimie, la physique et le génie des procédés, avec deux parcours au choix (chimie ou génie des procédés). Un autre volet porte sur l’anglais et le français-philosophie.

À l'issue de l'ATS métiers de la chimie, les élèves peuvent rejoindre 18 écoles de chimie de la Fédération Gay-Lussac sur contrôle continu ; ils sont affectés selon leurs vœux, leur classement et le nombre de places dans chaque école. D’autres écoles sont accessibles sur dossier.

Prépa ATS métiers de l'horticulture et du paysage

La prépa ATS métiers de l'horticulture et du paysage est proposée dans 2 lycées (à Antibes et Montreuil).

Elle est accessible à tout étudiant ayant validé 2 ans de formation après le bac, notamment un BTSA en aménagement. Les candidats doivent posséder, outre un bon niveau de culture générale, des aptitudes réelles en arts graphiques et plastiques, ainsi qu’une expression écrite et orale satisfaisante.

À l'issue, les élèves peuvent passer les concours d’entrée dans les écoles nationales supérieures du paysage.

Classe Agro-Véto post-BTSA et BTS

La classe Agro-Véto post-BTSA et BTS est proposée dans 12 lycées.

Elle s'adresse aux titulaires de certains BTSA (BTS agricoles) et BTS, ou du BTS maritime pêche et gestion de l'environnement marin. Elle est particulièrement adaptée aux titulaires d’un diplôme orienté en sciences et techniques du vivant et de l’environnement.

Les candidats sont recrutés via les concours communs Agro et/ou Véto. Les inscriptions aux concours se font via le portail du Scav (Service des concours agronomiques et vétérinaires). La sélection s'effectue sur dossier, épreuve écrite et entretiens oraux.

L’année de formation comprend un tronc commun et, au 2d semestre, une partie orientée ingénieur ou vétérinaire, selon le concours réussi. Au programme : des compétences scientifiques disciplinaires (mathématiques-informatique, physique-chimie, biologie-écologie) ; lettres-philosophie et anglais ; un entraînement à la réalisation de projets.

Les étudiants ayant validé cette année d’études sont affectés, selon le concours commun passé, dans l’une des écoles d’ingénieurs en sciences du vivant et de l’environnement (en 1re année de cycle ingénieur), ou dans l’une des écoles nationales vétérinaires (en 2e année), en tenant compte de leur classement, de leurs vœux et du nombre de places ouvertes.