Mamadou Dione, Chargé
de recherche chez ENGIE Green
France, à Montpellier (34)

Réalisé en partenariat

Docteur en mathématiques appliquées, Mamadou est en poste depuis 4 ans chez ENGIE, qui l'a accueilli en contrat CIFRE* pendant son doctorat. Il y poursuit son travail sur l'énergie éolienne.

Ma thèse portait sur la prévision à court terme de la production des éoliennes par machine learning **. Grâce à mon travail, ENGIE peut prévoir la production de ses parcs éoliens pour un horizon de 48 heures, à partir des données météorologiques. C'est important, car l'électricité est mise sur le marché à un certain prix en fonction de ces prévisions, et des pénalités financières s'appliquent si l'énergie prévue ne peut être fournie. Après ma thèse, j'ai enchaîné avec un projet complémentaire de nettoyage de données, qui permet d'avoir des prévisions plus fiables, en repérant les éoliennes qui sont à l'arrêt à cause d'une panne ou parce qu'elles sont en maintenance. Pour cela, je crée des algorithmes statistiques, en collaboration avec une équipe de data scientists. La méthode de travail est toujours la même, quel que soit le secteur. On étudie la question qui nous est posée, par exemple : "Comment prévoir la production d'un parc éolien un jour à l'avance ?" On recherche alors de la documentation et des méthodes développées parfois dans d'autres domaines et qui pourraient nous servir. Par exemple, une méthode statistique peut être développée dans la littérature et appliquée à la prévision de la température. Elle pourrait aussi être adaptée à la prévision de la production éolienne. Ensuite, on analyse les données, après avoir vérifié leurs qualité et quantité. Enfin, on teste nos méthodes de calcul et on analyse les résultats. J'aime beaucoup faire parler les données, mais il est également important de bien communiquer. À chaque étape décisive, je fais une note interne et une présentation des avancées du projet aux managers.

* Conventions industrielles de formation par la recherche.

** Apprentissage automatique, champ d'études de l'IA (intelligence artificielle).

Fiche métier

STATISTICIEN/STATISTICIENNE

Formation : BUT STID (statistique et informatique décisionnelle), LP métiers du décisionnel et de la statistique ; licence, suivie d'un master informatique ou mathématiques appliquées, statistique avec un parcours en data science, diplôme d'ingénieur spécialisé en mathématiques ou statistique, diplôme d'école spécialisée en statistique (Ensae, Ensai et Isup) ; doctorat.

Qualités : esprit d'équipe, esprit logique, sens de la communication.

Salaire débutant : à partir de 2 000 € brut/mois, variable selon le niveau de qualification.

Mon parcours

Après un bac général, j'ai fait une licence et un master en mathématiques appliquées et informatique dans mon pays d'origine, le Sénégal. Je suis venu en France pour préparer un master mathématiques et applications avec un parcours en ingénierie mathématique. Je pensais devenir enseignant-chercheur, mais j'ai découvert le domaine des datas (données) et j'ai changé d'idée. J'ai poursuivi en doctorat de mathématiques appliquées à l'Ensae* et chez ENGIE Green France.

* École nationale de la statistique et de l'administration économique.