Les licences de sciences humaines et sociales

La licence information
et communication

Date de publication : 24 octobre 2023

Cette licence permet d’acquérir les bases en sciences de l’information et de la communication, puis de se projeter dans l’un des nombreux métiers du secteur. À condition de construire son parcours dès la licence.

Image d'illustration, crédit photo ci-après

Communication, journalisme et documentation sont les secteurs qui accueillent ces diplômés après une ou plusieurs années de spécialisation.

Licence information et communication : quel accès ?

En L1 (admission via la procédure Parcoursup) : les bacheliers généraux sont majoritaires en L1 (1re année de licence).

En L2 ou L3 (admission sur dossier) : les étudiants ayant déjà effectué deux années d’études supérieures, par exemple les titulaires du BUT information-communication.

Pour connaître les connaissances et compétences attendues pour réussir cette formation : consulter la fiche formation licence information et communication.

Au programme

Cette licence apporte dans un premier temps un bagage théorique pluridisciplinaire : histoire de l’information et de la communication, sociologie et psychologie de la communication, économie de la communication, droit des médias, sémiologie (décryptage des symboles), sémantique (étude du sens des mots), nouvelles formes d’expressions et de communication via le multimédia, les réseaux, etc. Ces enseignements sont complétés par une initiation aux pratiques professionnelles : méthodologie de l’enquête, interview, techniques d’infographie, veille, création de documents audiovisuels, techniques d’écriture selon les supports (papier, web). À ces disciplines s’ajoutent l’anglais (bon niveau exigé), voire une seconde langue vivante et l'informatique.

Des parcours de spécialisation sont proposés en L3 à choisir en fonction de son projet professionnel : communication des organisations (entreprises ou administrations) ; médiations culturelles (organisation d’évènements dans le secteur de la culture, par exemple) ; nouveaux médias et communautés numériques (formation aux nouvelles technologies de l’information et de la communication) ; métiers du journalisme ; écritures audiovisuelles, entre autres.

Et après ?

Avec une L2 validée, possibilité de continuer en licence professionnelle (accès sur dossier et entretien). Les licences professionnelles pour les étudiants en infocom préparent aux métiers de la communication ou du journalisme ou à ceux de la documentation.

Avec une licence validée (L3), le diplômé peut préparer les concours de la fonction publique : bibliothécaire, assistant de conservation du patrimoine, chargé d'études documentaires, secrétaire de mairie, etc. Il peut poursuivre ses études en master (2 ans) en fonction de son projet. Quelques exemples de masters : communication des organisations, communication multimédia, communication publique et politique, communication internationale.

Le diplômé peut aussi rejoindre une école spécialisée dans la communication ou un IEP (institut d'études politiques).

Témoignage

Ma 1ère année

Découvrez le témoignage d'une étudiante en :


À lire aussi

Sur le même sujet

Boutique