Contrôleur / contrôleuse
des Finances publiques

Après avoir réussi un concours, la contrôleuse ou le contrôleur des Finances publiques peut exercer l'un des nombreux métiers du domaine de la fiscalité, de la gestion publique ou du contrôle, à l'échelon local ou national.
Niveau minimum d'accès :  Bac ou équivalent
Salaire débutant :  1926 €
Statut :  Statut fonctionnaire

Secteur professionnel : Fonction publique

Centre d'intérêt : J'aime jongler avec les chiffres

Le métier

Les lauréats du concours de contrôleur des finances publiques peuvent accéder à une cinquantaine de métiers dans les domaines de la fiscalité (chargés du recouvrement), de la gestion publique (chargés de la comptabilité de l'État, chargés de la caisse…) ou du contrôle proprement dit (chargés du contrôle fiscal, analystes du renseignement, rédacteurs,…). Dans un service des impôts des particuliers ou des entreprises, les contrôleurs peuvent accueillir les contribuables, intervenir à la gestion fiscale, au recouvrement ou au contrôle sur pièces et dossier. Les contrôleurs peuvent également participer aux prestations d'expertise et de conseil financier effectuées par les inspecteurs des Finances publiques auprès des entreprises et des décideurs locaux. Au niveau national ou local, les contrôleurs peuvent également exercer des fonctions supports telles que les ressources humaines, le budget-logistique, la formation professionnelle, la communication, etc.

Les études

Après la 3e

3 ans pour préparer un bac général, technologique ou professionnel avant de se présenter au concours de la Fonction publique d'État de catégorie B. Dans les faits, beaucoup de candidats ont un niveau plus élevé (BTS, BUT, licence…) dans le domaine de la comptabilité, de la gestion, de l'économie, du droit, etc.

Emploi et secteur

Salaire du débutant

A partir du 1926 euros brut en début de carrière (hors indemnités spécifiques).