Gardien / gardienne de refuge
de montagne

En site isolé ou difficile d'accès, les refuges de montagne accueillent de façon conviviale tous les pratiquants de la montagne (alpinistes, randonneurs, personnes en détresse), grâce au professionnalisme et à la polyvalence de leurs gardiens.
Niveau minimum d'accès :  Bac + 2
Statut :  Indépendant

Secteur professionnel : Tourisme

Centre d'intérêt : Je veux protéger la planète

Le métier

Connaissant parfaitement le milieu montagnard, le gardien ou la gardienne de refuge sait, en plus, quasiment tout faire : cuisiner, effectuer de petits travaux en électrcité, en menuiserie, en maçonnerie, réaliser la gestion administrative et comptable du refuge, etc. Ils sont des travailleurs indépendants liés le plus souvent par contrat de mandat d'intérêt commun à la FFCAM (Fédération française des clubs alpins et de montagne), qui gère la majorité des refuges. Leur rôle consiste à ouvrir le refuge en début de saison, à mettre en route tous les équipements (électricité, eau, chauffage, points de cuisson et de congélation...), à prévoir et à calculer l'approvisionnement du refuge pour la saison et à l'ajuster si besoin, à gérer les stocks de produits frais, d'épicerie et conserves, à organiser le ravitaillement du refuge (par héliportage ou portage), à gérer les réservations, les arrivées et les départs des visiteurs, à cuisiner des plats équilibrés en respectant les règles d’hygiène relatives à la restauration commerciale, à répartir les couchages pour tous les utilisateurs dans les dortoirs ou les chambres, à faire le ménage, à gérer le recyclage des déchets produits... Ils surveillent également la zone autour du refuge, informent les usagers et les services compétents des conditions météorologiques, de l’état des itinéraires, donnent l’alerte et collaborent avec les services de secours. Enfin, ils participent à l’éducation à l’environnement des publics en leur indiquant les activités exercées (activité pastorale, autres professionnels de la montagne...) dans la zone du refuge afin qu’ils adaptent leur comportement, en partageant avec eux leurs connaissances du milieu montagnard (faune et flore), etc. Ils peuvent aussi participer à la conception et à la réalisation de documents promotionnels du refuge et de la région. À noterº: les gardiens exercent aussi bien en période estivale et/ou hivernale. 

En vidéo

Les études

Après le bac

 Chaque année, le renouvellement des gardiens de refuge ne dépasse pas 5 %. L'apprentissage du métier commence pendant les vacances d'été, en assistant un gardien de refuge. Mais dans tous les cas, il faudra obtenir le DU (diplôme universitaire) gardien de refuge de montagne (niveau bac + 2) accessible aux titulaires d'un bac + 1 et justifiant d'expériences professionnelles en montagne (aide gardien, tourisme, métiers de l'encadrement, etc.). 

Emploi et secteur

Secteur