La création d'entreprise

La création d'entreprise, étape
par étape

Date de publication : 14 février 2024

La création d’entreprise, c'est une idée que l'on confronte à la réalité du marché. Il faut se poser les bonnes questions, savoir s'entourer et préparer son projet pour garantir sa viabilité.

Les espaces de coworking (espace de travail partagé) vous permettent d'échanger avec d’autres entrepreneurs. Un moyen de travailler sur votre projet en partageant des expériences.

Participer à des concours de jeunes créateurs d'entreprise est un challenge pour se lancer dans l'aventure et un atout pour financer son projet.

1 - Lancer sa boite : une idée et un marché à étudier

Créer son entreprise est désormais accessible à tous. Avec le statut d'auto-entrepreneur et le statut d'étudiant-entrepreneur, les jeunes (et moins jeunes) peuvent se lancer. Si un projet de création d'entreprise démarre par une idée, la connaissance de l'environnement, du secteur d'activité et une étude de marché est primordiale pour commencer. Tester ses idées et soigner la communication autour de son projet est essentiel.

2 - Se faire accompagner par des professionnels

Plusieurs structures soutiennent les créateurs en herbe : Chambres de commerce et d'industrie, Chambres des métiers et de l'artisanat, France Travail (ex-Pôle emploi), pépinières d'entreprises, incubateurs, services économiques des communes, consultants… Toutes proposent un accompagnement pour mener à bien son projet, sous différentes formes : ateliers, formations, conseils personnalisés, informations sur les aides financières possibles, etc. Il ne faut pas attendre d'être dans une situation délicate pour les solliciter, mais se faire accompagner dès le départ. Faire appel à un mentor pour entreprendre est recommandé.

3 - Financer son projet

Il est important de protéger ses fonds propres en cas d'échec. Mieux vaut faire un petit emprunt, en démarchant les banques et/ou en faisant appel à une structure spécialisée pour financer son projet. Des plateformes comme Initiative France accordent des prêts d’honneur sans intérêt, le réseau France Active peut être sollicité pour obtenir une garantie d’emprunt bancaire, ou encore le réseau Adie qui propose des micro-crédits. Pour lever des fonds, il est possible de tenter sa chance avec le crowdfunding, un financement participatif. Les sites les plus connus sont KissKissBankBank et Ulule.

4 - Bénéficier d'aides financières

Les aides à la création ou à la reprise d'entreprise sont nombreuses. Par exemple, il existe une possibilité d'exonération partielle ou totale de charges sociales pendant un an, avec l’ACRE (aide aux créateurs et repreneurs d’entreprise). Les régions proposent aussi différents dispositifs d’accompagnement pour les entrepreneurs. Des sommes épargnées qui peuvent faire toute la différence pour le financement du projet.

5 - Choisir un statut pour son entreprise

Le nombre de statuts pour monter son entreprise préoccupe souvent les créateurs d’entreprise : auto-entreprenariat, SARL (société à responsabilité limitée), EURL (entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée), couveuse… Le site de Bpifrance-creation.fr donne l’essentiel des infos utiles.

6 - Faire vivre son entreprise

La création d’entreprise ne s’arrête pas à son immatriculation. L’objectif est que le projet soit rentable et permette de dégager un, voire plusieurs salaires si l’aventure est collective. Pour transformer l’essai, il est nécessaire d’anticiper et d’avoir une vision à moyen et long terme. Là encore, l’accompagnement est important.