Imprimer

Fiche secteur

Filière bois : de la forêt à l'habitat

Publication : février 2013
De l’exploitation forestière à la fabrication d’emballages, des milliers de professionnels, titulaires de CAP (certificat d’aptitude professionnelle) ou ingénieurs, interviennent pour transformer le bois en objets du quotidien. Si certaines activités de la filière bois souffrent de la conjoncture, d’autres secteurs attendent les jeunes talents.

secteur-bois-article

Des salariés plus jeunes que la moyenne nationale.

À lire aussi

Petites structures pour jeunes recrues

La filière bois regroupe des activités relevant aussi bien de l’agriculture (sylviculture et exploitation forestière) que de l’industrie (travail du bois, fabrication de meubles, industrie papetière, industrie de l’emballage) ou de la construction (entreprises de menuiserie, de charpentes, fabrication de parquets et lambris, etc.).

La filière forêt bois c’est : 450 000 emplois, dont 196 810 salariés dans la filière « bois-papier-imprimerie », 31 940 salariés dans la construction bois et 110 000 dans l’ameublement. Caractéristiques des industries du bois : des salariés plus jeunes que la moyenne nationale, employés par des entreprises de petite taille.

La tendance de l’emploi est contrastée. Si certaines industries (papier, carton et meubles) connaissent des difficultés, les menuiseries-charpentes et l’emballage stabilisent la filière, malgré des carnets de commandes touchés par la conjoncture économique actuelle. L’activité dépend notamment du marché de la construction.

Encouragée dans le cadre du développement durable, l’utilisation du bois pour construire et chauffer pourrait créer des emplois.

Métiers manuels et commerciaux

D’un bout à l’autre de la chaîne, du gestionnaire forestier au vendeur, en passant par le scieur ou le constructeur, les métiers et les niveaux sont très variés : les ouvriers y côtoient les techniciens, au sein d’équipes encadrées par des ingénieurs.

Certains professionnels sont très recherchés : les menuisiers, les charpentiers, mais aussi les technico-commerciaux connaissant bien le bois pour travailler chez les fabricants de maisons, de charpentes...

 Dans la construction, on manque de techniciens de bureaux d’études spécialisés. Leur mission ? Chiffrer le coût d’un projet intégrant le bois.

Témoignages de professionnels

Formation professionnelle bienvenue

Le secteur fait la part belle à certains diplômes : le CAP (en 2 ans après la 3e), le bac pro (en 3 ans après la 3e), les BTS/BTSA (brevets de technicien supérieur/agricoles, bac + 2).

Ces formations, préparées en lycée professionnel ou en CFA (centre de formation d’apprentis), offrent un accès rapide à la vie professionnelle.

Le diplôme d’ingénieur (bac + 5) conduit aux fonctions d’encadrement (ingénieur forestier, ingénieur de bureau d’études…).

Témoignage d'un étudiant en bac pro technicien menuisier agenceur

 

Haut de page

Vient de paraître

Contacter
un conseiller en ligne

http://www.onisep.fr/ezrecommendation/request?productid=news&eventtype=consume&itemtypeid=2&itemid=437815&categorypath=/2/337929/337948/