Imprimer

Fiche secteur

Recherche : cap sur l'innovation

Publication : janvier 2013
Santé, transports, énergie, communication… dans tous les domaines, la recherche scientifique est à l’origine d’innovations technologiques. Aux côtés de chercheurs de haut niveau, de nombreux techniciens et ingénieurs concourent à ces découvertes. Ces 400 000 personnes travaillent dans des laboratoires publics ou privés.

Fondamentale ou appliquée...

La recherche publique conduit des programmes scientifiques et technologiques au sein des universités, plus d'une d’une centaine de grandes écoles et établissements d’enseignement supérieurs, et d’une trentaine d’organismes de recherche comme le CNRS (Centre national de la recherche scientifique).

En entreprise, la recherche et développement (R & D) est orientée vers la création de produits, de procédés ou de services innovants. Des start-up aux équipes réduites participent à cette activité.

De même que les laboratoires de groupes industriels dont certains emploient des centaines de chercheurs et de techniciens.Le potentiel de recherche et développement (R&D) est principalement concentré en Ile-de-France. 

Un grand nombre de projets font collaborer les laboratoires de recherche publics et privés. Ces deux univers sont complémentaires.

L’industrie automobile, les services informatiques et services d’information, la construction aéronautique et la pharmacie sont en tête des secteurs qui misent sur la R & D.

Environ 400 000 personnes ont une activité liée à la recherche, dont 41,30 % dans le secteur public et 58,69 % en entreprise.

De nombreux départs à la retraite sont attendus parmi les 99 700 chercheurs des laboratoires publics.

Un quart des chercheurs (21%) se consacrent aux sciences humaines et sociales. Ils travaillent principalement pour le CNRS.

Du côté des entreprises, la compétition internationale et les contraintes environnementales suscitent des besoins en innovation. Les sciences pour l’ingénieur et les technologies de l’information sont les spécialités les plus recherchées.

Les cellules grises en action... ou en équipe

Les chercheurs lancent et pilotent des projets. Ils travaillent au sein d’équipes spécialisées dans un champ de la connaissance, et composées de post-doctorants ou de doctorants (jeunes chercheurs ayant terminé leur thèse ou en cours de rédaction), d’ingénieurs et de techniciens.

Une part importante des professionnels de la recherche publique sont des fonctionnaires recrutés sur concours.

Les universités et les organismes de recherche recrutent également des contractuels en CDD ou CDI.

Pas tous thésards

Le parcours classique du chercheur passe par l’obtention d’une licence et d’un master recherche, suivis de la préparation d’une thèse de doctorat (bac + 8) en trois ans dans les écoles doctorales.

Environ 11 400 doctorats sont délivrés chaque année.Le diplôme d’ingénieur permet également de s’inscrire en doctorat.

Les assistants des chercheurs sont recrutés à différents niveaux : de bac, bac + 2 ou + 3 (BTS, DEUST, DUT, licence) à bac + 5 (master, diplôme d’ingénieur).

A noter aussi un niveau de recrutement CAP.

Haut de page

Vient de paraître