Imprimer Imprimer Imprimer Envoyer à un ami

Les métiers des mathématiques et de l’informatique

Publication : 10 mars 2015
Ordinateurs, cartes bancaires, automobiles… les mathématiques et l’informatique sont partout. Elles pourraient aider à relever les principaux défis auxquels la planète est confrontée. De multiples secteurs, entreprises et missions, en France et à l’international, attendent les jeunes diplômés/ées.

Zoom "mathématiques"

Des métiers sans limites

Les mathématiques et l’informatique sont le sésame pour exercer des métiers très recherchés et en évolution constante. On compte sur ces scientifiques pour résoudre des problèmes complexes tels le changement climatique, la raréfaction des sources d’énergie ou le piratage des données personnelles. Leur expertise est demandée sur de nombreux fronts !

22 portraits de jeunes professionnels/elles évoquent leur parcours avec un réel enthousiasme. Animés/ées par l'envie de comprendre, de créer et de transmettre, ils racontent leur quotidien. Leurs missions allient analyse personnelle et réflexion en équipe, imagination et rigueur, théorie et pratique. Ils configurent des calculateurs pour des avions, optimisent le comportement des pneus sur la route, mettent au point de nouveaux logiciels pour mesurer l’impact des publicités... leur champ d’action ne connaît pas de limites !

Des disciplines complémentaires

Un large choix de cursus scientifiques permet d’acquérir des bases en mathématiques, statistique et informatique, trois disciplines qui s’enrichissent mutuellement. La double compétence informatique et maths est très recherchée dans des secteurs tels que la santé, la cybersécurité et la gestion des données bancaires.

De bac + 2 à bac + 5, voire bac + 8 pour ceux qui font un doctorat, de nombreux parcours permettent aux étudiants de trouver leur voie et de se spécialiser, en ayant, à tout moment de leur carrière, des perspectives d’évolution. Tout commence par un socle de formation scientifique, acquis dans le cadre d’un DUT, d’une classe prépa (intégrée ou non) ou de 2 années de licence. À partir de là, les opportunités ne manquent pas : entrer dans la vie active (pour les DUT), se spécialiser via une licence pro, intégrer une école d’ingénieurs (post-prépa ou en admission parallèle)… À l’université, les titulaires d’une licence scientifique se voient proposer un large panel de masters.

Le Zoom

Réalisé en partenariat avec cinq sociétés savantes – la Société mathématique de France (SMF), la Société de mathématiques appliquées et industrielles (SMAI), la Société française de statistique (SFdS), la Société informatique de France (SIF), l'association Femmes & Mathématiques –, ce Zoom a pour but de dédramatiser la représentation des métiers des maths et de l'informatique ainsi que de briser les stéréotypes, notamment pour que les filles soient plus nombreuses à se diriger vers les filières scientifiques.

En s’appuyant sur la réalité du terrain, il s’inscrit dans le parcours Avenir qui accompagne dans leur orientation les élèves de la 6e à la terminale.

À lire aussi

Sur le même sujet

 

Haut de page

Vient de paraître