Bac pro Maintenance des matériels option A matériels agricoles

  • Durée de formation : 3 ans

À savoir

Sous le contrôle du chef d'atelier, le titulaire de ce bac pro organise les interventions sur les machines. Il peut s'agir d'entretien, de réparation ou d'adaptation. Il établit le diagnostic, estime le coût de l'intervention, prévoit les moyens matériels nécessaires, désigne le personnel d'exécution. Il planifie les opérations, du démontage aux essais de remise en service. Il contrôle le travail et fait respecter les règles de sécurité. En cas de besoin, il est capable d'effectuer lui-même les réparations.

Ses activités ne sont pas seulement techniques : il participe à la gestion des stocks et à la commande de pièces, et collabore avec les services administratifs (facturation, commandes, devis). Par ailleurs, il exerce un rôle de conseil auprès des utilisateurs en matière d'achat, de conditions d'emploi du matériel ou de modifications d'équipements. Apte à argumenter sur les avantages d'un produit ou d'un service, il participe également aux opérations commerciales.

Ce mécanicien doit suivre des matériels de plus en plus complexes en raison de l'évolution très rapide des technologies informatiques et électroniques. Il peut travailler chez un constructeur, un distributeur, un concessionnaire, un artisan rural, dans une entreprise de vente, de maintenance ou de location de matériels, ou dans une entreprise ou une collectivité utilisatrice de matériels.

Cette option forme des techniciens dont la mission consiste à entretenir et réparer les matériels agricoles : tracteurs, matériels de labour, semoirs et planteuses, moissonneuses, matériels d'étables ou d'irrigation…

Les élèves de ce bac pro se présentent obligatoirement aux épreuves du CAP Maintenance des matériels option tracteurs et matériels agricoles (facultatif pour les apprentis).

Les admissions

Ce bac pro se prépare en trois ans après la classe de troisième. Les élèves titulaires de certains CAP du même secteur peuvent également le préparer en 2 ans sous certaines conditions.

Exemples de formations requises

Les poursuites d'études

Le bac pro a pour premier objectif l'insertion professionnelle mais, avec un très bon dossier ou une mention à l'examen, une poursuite d'études est envisageable en BTS ou BTSA.

Exemples de formations possibles

Les baccalauréats professionnels

Les bacs professionnels se préparent en 3 ans après la 3e (2de pro, 1re pro et Tle pro), en lycée professionnel. Ils peuvent aussi se préparer après un CAP ou après une 2de générale et technologique. Il existe plus de 100 spécialités de bacs pro dans de nombreux secteurs d'activité. L'enseignement s'appuie sur un métier et intègre des périodes de formation en entreprise. Ce diplôme peut aussi se préparer en apprentissage. Le bac pro prépare à l'entrée dans la vie active, mais permet aussi la poursuite d'études, notamment en BTS. A noter : la voie professionnelle est en cours de rénovation. La mise en place de la réforme se fera progressivement.

parution le 07/2013
* Prix hors frais de port
parution le 09/2017
* Prix hors frais de port
Publicité

Où se former ?

  • Page 1/4