Imprimer
Accueil Fiches formation BTSA Viticulture-oenologie

< Retour à la page précédente

Fiche formation

BTSA Viticulture-oenologie

  • Ministère(s) de Tutelle

    ministère de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt

  • Nature du diplôme

    diplôme national ou diplôme d'Etat

  • Niveau d'admission requis

    bac ou équivalent

  • Durée de la formation

    2 ans

  • Niveau terminal d'études

    bac + 2

Débouchés professionnels

Ce BTSA forme les étudiants à la gestion d'une exploitation vitivinicole. L'élève apprend à conduire une vigne. Il connaît son cycle de végétation pour réaliser au bon moment les opérations manuelles ou mécaniques nécessaires à l'entretien de la culture. Il est capable de choisir des itinéraires techniques et des modes de production adaptés au terroir, aux objectifs de qualité, aux contraintes techniques et économiques du vignoble. La formation porte aussi sur la vinification. L'étudiant acquiert les savoirs fondamentaux concernant la transformation du raisin. Il est capable de mener les opérations de vinification de la réception des vendanges à l'élevage des vins en choisissant des itinéraires de vinification adaptés. L'ensemble des connaissances acquises donne à l'étudiant la capacité de réaliser des diagnostics d'exploitation servant à mettre en oeuvre ou conseiller des choix technico-économiques adaptés à l'exploitation.

Le titulaire du BTSA viticulture-oenologie exerce le plus souvent en tant que viticulteur responsable d'exploitation. Pour l'emploi salarié, il existe une grande diversité de métier : chef de culture, régisseur de domaines ou chef d'équipe selon la taille de la propriété,  caviste ou maitre de chai dans un domaine ou une cave-coopérative. Des opportunités d'emploi existent également dans le négoce de vins, le conseil agricole ou éventuellement le contrôle dans les coopératives viticoles, les chambres d'agriculture et instituts techniques spécialisés et chez les agrofournisseurs.

Exemple(s) de métier(s):

Poursuivre mes études...

L'objectif de cette formation est l'insertion professionnelle. Toutefois avec un bon dossier ou une mention à l'examen, il est possible de poursuivre ses études, en particulier en licence professionnelle dans les domaines tels que la commercialisation ou la viticulture raisonnée, mais aussi très fréquemment en licence générale.

Les meilleurs étudiants peuvent aussi suivre une classe préparatoire en un an, ATS bio, et présenter les concours agronomiques et vétérinaires pour rejoindre l'une des écoles publiques d'ingénieur ou vétérinaire. Il existe un concours spécifique permettant de préparer le cursus ingénieur par la voie de l'apprentissage dans certaines écoles agronomiques. Les diplômés peuvent également intégrer une école privée d'ingénieur de l'agriculture. Il est également possible de s'orienter vers le diplôme national d'oenologie (DNO).

Poursuite d'études conditionnelle

Exemples de formations poursuivies :

En savoir plus

Publications

Publications Onisep

Les métiers de l'agriculture et de la forêt
collection Parcours, Onisep
parution 2013

Vient de paraître

Pour
les professionnels

Accueil Toute l'actu nationale

monorientationenligne.fr