administrateur/trice de biens

De la location aux travaux de rénovation, l'administrateur de biens, spécialiste du droit immobilier, gère des logements, des bureaux ou encore des locaux commerciaux, pour le compte de particuliers ou de sociétés. Il peut aussi s'occuper de copropriétés en tant que syndic.

  • Salaire débutant
    2000€ brut

Ce métier me correspond-il ?

J'aime jongler avec les chiffres

Mes passions : les cours de maths, les chiffres, jeux de chiffres, jeux de stratégie, tests de logique

Mes qualités : agilité pour les chiffres et les calculs, analyse, abstraction, logique, rigueur

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Appartements, maisons, parkings, bureaux, immeubles : les propriétaires de ces biens immobiliers font souvent appel aux compétences d'un intermédiaire pour les louer, les entretenir et en assurer la gestion : l'administrateur de biens. Il organise les visites pour trouver le locataire « idéal », fixe les conditions de la location, établit l'état des lieux et finalise la signature du bail. C'est aussi lui qui encaisse les loyers avant de les reverser aux propriétaires et qui répartit le montant des charges entre les deux parties. Au quotidien, ce professionnel assure la gestion courante du bien dont il a la charge. Par exemple, paiement des factures (assurances, chauffage, entretien) et des impôts, entretien et maintenance des propriétés (du nettoyage aux travaux de rénovation). Autre mission : le syndic de copropriété. Dans cette fonction, il conseille les propriétaires sur les travaux à engager pour valoriser leur bien. Enfin, l'administrateur peut régler des litiges à l'amiable, voire engager des poursuites judiciaires, en cas de non-paiement des charges par un copropriétaire ou lorsqu'un bien est dégradé, par exemple.

* Prix hors frais de port

Les formations et les diplômes

Après le bac

2 ans pour préparer un BTS professions immobilières ou un DUT carrières juridiques ; 3 ans pour obtenir une licence professionnelle en gestion immobilière ou en gestion de l'habitat social (1 an après un bac + 2 ) ou un diplôme d'école spécialisée ; 5 ans pour un master.

* Prix hors frais de port